Loiret : le géant japonais Shiseido annonce des mesures d’accompagnement pour ses 600 salariés

En pleine épidémie de coronavirus Covid-19, le géant japonais de la cosmétique Shiseido vient d’annoncer des mesures d’accompagnement pour ses 1 500 salariés en France. Dans le Loiret, les usines d’Ormes et de Gien emploient plus de 600 personnes.
Une employée de Shiseido dans le laboratoire d'Ormes, dans le Loiret.
Une employée de Shiseido dans le laboratoire d'Ormes, dans le Loiret. © ERIC PIERMONT / AFP
Maintien du salaire de base et des augmentations, aide à la vie scolaire, hotline psychologique : Shiseido, le géant japonais de la cosmétique présent dans le Loiret, a annoncé vendredi 27 mars plusieurs mesures pour assister ses salariés dont l’activité est suspendue par la crise sanitaire du coronavirus Covid-19.

Au total, ce sont plus de 600 personnes qui vont bénéficier de cet accompagnement dans le département du Loiret. Les deux uniques sites européen de production du géant japonais se situent effectivement à Gien et à Ormes depuis 1991 et 1999 respectivement. 
   

Un plan d’accompagnement à la japonaise

Alors que de nombreuses entreprises placent leurs salariés au chômage technique ou partiel, le géant japonais Shiseido a annoncé maintenir l’équivalent du salaire de base à ses employés dont l’activité est réduite ou suspendue et ce, jusqu’à ce que l’activité puisse reprendre. Dans le même sens, les augmentations qui avaient été actées en mars sont maintenues.
 
Dans les coulisses de l'usine d'Ormes. Un reportage de Corine Bian Rosa et Pierre-Dominique Lepais (octobre 2019)

Pour les salariés en télétravail, le groupe a annoncé que ceux-ci pourront “dégager jusqu’à 3 heures par semaine sur leur temps de travail pour aider les enfants des salariés Shiseido dans leurs devoirs et assimilation des cours. Sur la base du volontariat, une plateforme a été mise en place.” Cette mesure facilitant la collaboration des salariés, même à distance, illustre la philosophie des entreprises japonaises pour qui le lien social entre salariés est primordial.

Autre élément primordial au Japon : le bien-être de l’employé. Des psychologues, psychothérapeuthes et coachs seront à disposition des salariés de Shiseido par le biais d’une hotline téléphonique mise en place pendant la crise sanitaire.
 
Une entreprise créatrice d’emplois dans la région
Shiseido est la première marque de cosmétiques au monde créé en 1872 par un pharmacien de la marine japonaise. Entre 2017 et 2020, le groupe annonce un plan d’investissement de 50 millions d'euros dans les deux usines du Loiret. En quatre ans, les effectifs de l’usine d'Ormes ont augmenté de 22 %, faisant de Shiseido l’une des principales implantations de La Cosmetic Valley (ou pôle cosmétique sciences de la beauté et du bien-être) de la région.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société cosmetic valley économie entreprises