Loiret : un rassemblement évangélique va réunir 700 personnes à Nevoy en pleine crise sanitaire

Samedi 10 octobre, l’association Vie et Lumière tiendra une assemblée générale regroupant 700 pasteurs. Le maire de Nevoy ne comprend pas que ce rassemblement soit autorisé en pleine crise épidémique.
 

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Sur le terrain de l’association Vie et Lumière, le grand chapiteau est déjà monté, prêt à accueillir entre 600 et 700 pasteurs venus de toute la France pour élire leur conseil d’administration.

Prévenu par un courriel de la sous-préfecture de Montargis, le maire de Nevoy  se sent "trahi" et ne comprend pas l’autorisation d’un tel évènement "alors qu’on nous interdit des rassemblements de 30 personnes, c’est vrai festifs …mais on joue sur les mots". Jean-François Darmois est d’autant plus inquiet qu’il fait le parallèle avec le rassemblement évangélique de Mulhouse en février dernier qui aurait conduit à la contamination de plusieurs milliers de personnes :

Ce n’est pas normal qu’on nous impose ce rassemblement par les gens du voyage qui, par définition, repartent partout (..) Je ne souhaite pas qu’on nous dise qu’il y a eu un cluster à Nevoy qui a contaminé toute la France.

Jean-François Darmois - Maire de Nevoy


Joseph Charpentier, l’organisateur du rassemblement, se veut rassurant et détaille les mesures mises en place pour garantir la sécurité sanitaire. Les pasteurs viendront donc "en voiture et non en caravane et resteront seulement une journée au lieu de 8 habituellement. Le soir, ils retourneront dans leurs départements respectifs". Il assure également que "tous les gestes barrières seront respectés", de la distanciation physique aux masques obligatoires en passant par l’élaboration d’un sens de circulation dans le chapiteau et précise que les pasteurs "ne se rendront ni à Nevoy ni à Gien" mais resteront sur le terrain privé de l’association.

L’évènement se tient sur un terrain privé et n’est pas festif

Selon le porte-parole des évangélistes, l’association n’avait d’autre choix que d’organiser ce rassemblement, déjà reporté plusieurs fois en raison de la crise sanitaire : "Aujourd’hui nous sommes arrivés à échéance et nous devons élire notre conseil d’administration", explique Joseph Charpentier. L’option "visioconférence" n’a même pas été envisagée en raison du trop grand nombre de participants. D'autant que, comme le précise Joseph Charpentier, "les gens du voyage sont peu à avoir accès à Internet". Par ailleurs, les deux grands pèlerinages prévus en avril et septembre dernier et qui rassemblent habituellement 25 000 fidèles, avaient également dû être annulés.

Jointe par téléphone, la sous-préfecture a expliqué avoir traité la demande de l’association Vie et Lumières comme celle de toute autre association. L’évènement se tenant sur un terrain privé et n’étant pas festif, elle affirme n’avoir eu aucune raison de l’interdire.