Le Loiret repasse aux 90 km/h sur les routes départementales

Le conseil départemental du loiret vient de voter une nouvelle limitation de vitesse : il veut le retour aux 90 km/h. / © Hervé KIELWASSER - max ppp
Le conseil départemental du loiret vient de voter une nouvelle limitation de vitesse : il veut le retour aux 90 km/h. / © Hervé KIELWASSER - max ppp

Lors de la session des 14 et 15 octobre 2019, l’assemblée départementale du Loiret a adopté le projet de modification des vitesses de référence sur le réseau routier départemental. Cela représente un relèvement de la vitesse sur près de 473 kilomètres.
 

Par Fabienne Marcel

Alors que le gouvernement avait promis fin mai 2019 des possibilités de retour aux 90km/h sur les routes départementales, la procédure s'annonce difficile. Néanmoins, le département du Loiret a décidé de franchir le pas et de revenir aux 90 km/h. 
 
© Département du Loiret
© Département du Loiret

 

Dans un communiqué, le département assure que "tout en poursuivant la résorption des points noirs en matière de sécurité routière et suite à de nombreuses études, notamment en terme d’accidentologie," il propose le projet de modification des vitesses de références suivant :
  •  Rétablir la limitation de vitesse à 90 km/h au lieu de 80 km/h sur les routes départementales dont la plateforme routière est supérieure à 6,50 m de largeur, en dehors des zones agglomérées, tout en maintenant les zones à 70 km/h. soit au total près de 473 kms (cf carte).
  • Créer des zones ponctuelles à 70 km/h sur les zones représentant un enjeu particulier de sécurité.
 "Par exemple, l’étude de la RD 2020 au Sud d’Orléans montre une nécessaire mise à 70 km/h au Sud du carrefour giratoire de la Petite Mérie en compensation d’une vitesse réglementée à 90 km/h au-delà de ce carrefour, peut-on lire dans le communiqué.

Le département prévoit également d'élever les vitesses de références de 90 km/h à 110 km/h sur les axes à 2x2 voies bénéficiant d’un terre-plein central et disposant des zones de sécurité réglementaires. Ce projet devra par la suite être présenté à la Commission Départementale de Sécurité Routière pour un avis.
 

Une longue liste de conditions pour que le projet de nouvelle limitation soit accepté

Le site du ministère de l'Intérieur a précisé début juillet les conditions d'un potentiel retour aux 90km/h. Elles sont plus que nombreuses. Pour qu'une route départementale retrouve son ancienne limitation de vitesse, il faudra :

- Réaliser un "panorama de l'accidentalité" sur 5 ans 
- Que le tronçon concerné fasse au moins 10km 
- Ne pas comporter d'arrêt de transport en commun
- Ne pas être traversé par un chemin de randonnée
- Ne pas être bordé d'habitations 
- Ne pas comporter "d'obstacles latéraux" sur les 4 mètres qui bordent la chaussée
- Ne pas être empruntée par les engins agricoles.

Le département devra également mettre en place : 

- Une séparation physique ou une interdiction de dépassement
- Des accotements d'une largeur minimale de 1,5m
- Interdire la traversée et de tourner à gauche.

Dans le reste de la région Centre-Val de Loire, la majorité des départements souhaitent un retour au 90km/h. Pour l'heure, l'Indre-et-Loire et l'Eure et Loir réservent leur décision sur la question. 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus