• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : des travaux pour redonner vie aux bras de la Loire

Un bras de la Loire envahi par la végétation du côté de Beaugency / © Alain Heudes - France 3 Centre-Val de Loire
Un bras de la Loire envahi par la végétation du côté de Beaugency / © Alain Heudes - France 3 Centre-Val de Loire

Redonner vie aux bras de la Loire pour retrouver une vraie biodiversité... C'est le travail réalisé dans le Loiret par le conservatoire d'espaces naturels et l'association des chasseurs de Loire.
 

Par Isabelle Racine

L’association des chasseurs de Loire et le Conservatoire d’espaces naturels Centre-Val de Loire se sont associés, depuis 3 ans, pour mener des travaux de réouverture des bras de la Loire de Beaugency à Sully-sur-Loire dans le Loiret. La végétation a peu à peu envahi ces zones d’écoulement des eaux (appelées aussi annexes hydrauliques), empêchant la Loire de circuler. Le milieu s'est étouffé.


Objectifs 

Le premier objectif de ces chantiers, c’est l’amélioration du flux hydraulique de la Loire afin que le fleuve se fasse à nouveau un passage. En cas de hausse du niveau de l’eau, cela va permettre d’écrêter les crues, c’est-à-dire d’en abaisser la hauteur, puisque le lit de la Loire va s’élargir à cet endroit d’une centaine de mètres.
Le second objectif, et non des moindres, c’est le renouvellement du milieu car il a été totalement étouffé par la végétation, les arbres et leurs rejets notamment des pruneliers et des ronciers.

Les conséquences de cet étouffement ont été, d’abord, une perte des espèces. On estime à 20 ou 30, le nombre d’espèces de plantes qui se sont maintenues dans ce bras de la Loire colonisé peu à peu par les arbres. On sait que si on abat les arbres dans ce chenal et que, donc, on le remet en lumière et en mouvement, on peut multiplier par 10 le gain d’espèces et avoir 300 espèces intéressantes d‘insectes et de plantes qui vont pouvoir s’exprimer.
 

Un enjeu de taille pour la biodiversité

La réouverture en bord de Loire de ces milieux « fermés » procure à nouveau un biotope favorable aux oiseaux d’eau pour leur halte migratoire et plus généralement pour leur stationnement et leur reproduction.
Le lieu va également offrir aux poissons un nouvel axe de circulation avec un milieu riche en herbages et en insectes. En période de basses eaux, ce milieu est une prairie inondée et devient alors propice à la reproduction du brochet, une espèce classée vulnérable dans notre région.

Ces chantiers de rouvertures d’annexes hydrauliques ont lieu depuis 3 ans à Beaugency, Meung-sur-Loire, Baule, Saint-Denis-en-Val / Sandillon, Sully-sur-Loire. Les annexes rouvertes devront faire l’objet d’un entretien au moins annuel pour conserver le bénéfice des travaux.
 
La Loire à Beaugency / © Alain Heudes - France 3 Centre-Val de Loire
La Loire à Beaugency / © Alain Heudes - France 3 Centre-Val de Loire
 

Un partenariat entre le Conservatoire d’espaces naturels et l’association des chasseurs de Loire

Le Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire et l'association des chasseurs de Loire travaillent ensemble avec des intérêts convergents. Tous deux veulent voir le milieu se renouveler avec une biodiversité riche.
Certes, les chasseurs prélèveront ensuite sur ces lieux mais de façon raisonnable. Leurs statistiques montrent que depuis 1996, les prélèvements sont stables d’année en année. Un chasseur fait en moyenne 12 sorties par saison de chasse et prélève un oiseau par sortie. L’association des chasseurs de Loire finance les chantiers : les travaux de bûcheronage et d’abattage des arbres sont effectués par les chasseurs-bénévoles. 

Quant au Conservatoire d’espèces naturels, la réouverture de ces milieux lui permet de répondre aux objectifs Natura 2 000 de maintien et reconquête des milieux.

Regardez le reportage réalisé par Isabelle Racine et Alain Heudes à Beaugency
Intervenants :
Stéphane Hippolyte, Conservatoire d'espaces naturels Centre-Val de Loire
Francis Quétard, association des chasseurs de Loire
Chantier de rouverture d'un chenal de la Loire à Beaugency (Loiret)
Chantier de rouverture d'un chenal de la Loire à Beaugency (Loiret) - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine / Alain Heudes


 

Natura 2 000, c’est quoi ?

Natura 2 000 est un programme européen qui vise à préserver les habitats d’espèces et les milieux naturels reconnus comme faisant partie de notre patrimoine commun. La France et l’ensemble des pays membres de l’Union Européenne se sont donc dotés d’un réseau de sites Natura 2 000 sur lesquels ils s’engagent à assurer le bon état de conservation des espèces et des habitats, dits d’intérêt communautaire. Pour y parvenir la France a fait le choix de la concertation et du volontariat avec un engagement des acteurs locaux et la mise en place d’outils contractuels.
Les Sites Natura 2 000 Vallées de la Loire dans le Loiret s’étendent sur 150 km, répartis sur 50 communes pour une surface de 14 800 hectares.
 

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus