Loiret : un réseau de prostitution franco-chinois démantelé à Montargis

Deux suspects ont été mis en examen par le tribunal judiciaire de Montargis vendredi 2 juillet et placé en détention provisoire. Ils auraient obligé de nombreuses femmes chinoises à se prostituer.
Tribunal judiciaire de Montargis.
Tribunal judiciaire de Montargis. © Google Maps

Deux individus d'une quarantaine d'années ont été présentés au juge d’instruction de Montargis vendredi 2 juillet, mis en examen et placés en détention provisoire pour proxénétisme aggravé, blanchiment et association de malfaiteurs. Depuis quelques mois, ils auraient contraints plusieurs femmes chinoises à se prostituer. 

Un réseau structuré 

Dans un communiqué de presse, le procureur de Montargis indique que deux femmes de nationalité chinoise, âgées d’une cinquantaine d’années, ont déposé plainte au commissariat de la ville courant novembre 2020, affirmant avoir réussi à s’échapper d’un appartement dans lequel des proxénètes les auraient obligées à se prostituer plusieurs semaines durant. Une enquête pour proxénétisme aggravé avait été aussitôt ouverte par le parquet de Montargis.

Selon le tribunal judiciaire, les premières investigations auraient confirmé l’existence d’un réseau structuré qui prostituait les femmes dans plusieurs appartements loués. Afin d'attirer les clients, des annonces étaient publiées sur Internet. 

Deux proxénètes en chef 

Le 29 juin dernier, un homme et une femme de nationalité française et chinoise ont été placés en garde à vue. La femme aurait admis avoir mis en relation les prostituées et les clients via les annonces sur le net et les locations d’appartements. L’homme aurait quant à lui reconnu avoir servis de chauffeur pour les déplacements de sa complice afin de se rendre sur les différents lieux en question. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire faits divers justice société