Maurice Genevoix entrera au Panthéon le 11 novembre

© Musée Maurice Genevoix
© Musée Maurice Genevoix

Les cendres de l'écrivain et académicien Maurice Genevoix seront transférées au Panthéon le jour de l'armistice de la Première guerre mondiale. Un décret publié ce 26 juillet au journal officiel consacre le souhait d'Emmanuel Macron de faire entrer l'auteur de Ceux de 14 dans ce lieu de mémoire.

Par Bertrand Mallen

"Au moment où les voix des Poilus se sont éteintes pour toujours il est incompréhensible que Ceux de 14 ne figurent pas au Panthéon. Ils en franchiront tous le seuil avec leur porte-voix que fut Maurice Genevoix." Lors des commémorations du centenaire de l'armistice de 1918, Emmanuel Macron avait par ces mots promis que l'écrivain rejoindrait les grands personnages inhumés au Panthéon. A partir du 11 novembre prochain, ce sera chose faite, comme en atteste un décret du 24 juillet publié le 26 au journal officiel.
 
Né dans la Nièvre, Maurice Genevoix grandit à Châteauneuf-sur-Loire et s'installe plus tard à Saint-Denis-de-l'Hôtel. Toute sa vie, Genevoix nourrit sa plume du spectacle de la Sologne et du Val de Loire. Proche de la nature, il publia plusieurs ouvrages inspirés par la Sologne dont son chef d'oeuvre Raboliot (1925), La Dernière Harde (1938) ou encore La Forêt perdue (1967).

Mais c'est surtout comme témoin de la Grande guerre que l'écrivain sera accueilli au Panthéon, à la date symbolique du 11 novembre. Mobilisé en 1914, il est gravement blessé l'année suivante dans la Meuse et perd l'usage de sa main gauche. Entre 1916 et 1921, il publie cinq volumes, de Sous Verdun à Les Éparges, la colline où il reçoit sa blessure. Son témoignage de soldat est finalement réédité en un seul volume en 1949 sous le titre Ceux de 14.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus