Cet article date de plus de 3 ans

Mediator : Servier renvoyé en correctionnelle, réaction de Me Verdier, avocat des victimes

L'entreprise Servier situé à Gidy dans le Loiret et l'Agence du Médicament sont renvoyées devant le tribunal correctionnel a-t-on appris de source judiciaire. Martine Verdier, avocat des victimes présumées du médiator réagit à ce renvoi.  
Maître Martine Verdier, avocat au barreau d'Orléans. Conseil des des victimes du médiator, médicament du groupe Servier (Loiret).
Maître Martine Verdier, avocat au barreau d'Orléans. Conseil des des victimes du médiator, médicament du groupe Servier (Loiret). © F3 CVDL
Les juges d'instruction ont renvoyé  devant le tribunal correctionnel de Paris des laboratoires Servier et  l'Agence du médicament dans le volet principal du scandale du Mediator, a-t-on appris mardi de source judiciaire, confirmant une information de France Inter.

Conformément aux réquisitions du parquet, les juges ont ordonné le 30 août le renvoi en correctionnelle du groupe pharmaceutique pour "tromperie aggravée, escroquerie, blessures et homicides involontaires et trafic d'influence", a indiqué cette source.
L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) est également renvoyée devant le tribunal pour "blessures et homicides involontaires". Au total, le parquet avait demandé un procès pour onze personnes morales et quatorze personnes physiques.

##fr3r_https_disabled##

Maître Verdier se dit satisfaite de ce renvoi devant le tribunal correctionnel mais regrette que les juges n'aient pas eu le courage de prendre cette décision plus tôt.

Deux ans de perdus, deux ans de gâchés, on revient à la case départ.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
affaire médiator santé société justice