Double meurtre dans le Loiret : deux juges d'instruction pour mener l'enquête

22 octobre 2019. Nicolas Bessone, procureur de la République d'Orléans lors d'une conférence de presse confirme que les deux meurtres de l'Est du Loiret sont liés. / © Fabienne Marcel - F3CVDL
22 octobre 2019. Nicolas Bessone, procureur de la République d'Orléans lors d'une conférence de presse confirme que les deux meurtres de l'Est du Loiret sont liés. / © Fabienne Marcel - F3CVDL

Le parquet d'Orléans a officialisé ce 4 novembre l'ouverture d'une information judiciaire après le meurtre de l'infirmière Karine Foucher et de son patient. 

Par Avec AFP

Le 21 octobre, on assassinait Karine Foucher, infirmière libérale de 42 et son patient de 84 ans, Jacques Samson. Le parquet d'Orléans a annoncé ce 4 novembre l'ouverture d'une information judiciaire pour "meurtres aggravés", la circonstance aggravante étant constituée par la circonstance de concomitance des crimes" et pour l'atteinte à l'intégrité physique du cadavre. En effet, les mains de Jacques Samson avaient été amputées après sa mort. 

Deux semaines après les faits, aucun suspect n'a été interpellé, ni l'arme du crime retrouvée. Selon nos confrères de la République du Centre, des vidéos de surveillance du parking où a été retrouvée la voiture de Karine Foucher ont pu être analysées. Les images ont isolé un homme encapuchonné, sans que la qualité de la bande ne permettre de l'identifier.
 

Deux juges d'instruction chargés de l'enquête


Qui ? Et surtout, pourquoi ? Pour lever ces points d'interrogation macabres, l'enquête s'annonce longue, et complexe. "Au regard de la complexité de l'affaire", le procureur de la République d'Orléans, Nicolas Bessone, a pris la décision exceptionnelle de confier l'enquête à deux juges d'instruction différents. C'est donc l'ensemble des moyens d'instruction du tribunal d'Orléans qui est mobilisé sur cette affaire. 

Les coupables encourent la réclusion criminelle à perpétuité. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus