"Elle voulait changer le monde" : émotion lors de la marche blanche pour Clothilde, victime de féminicide à Montargis

Publié le
Écrit par Thomas Hermans .

Ses amies et des associations féministes organisaient ce samedi 17 septembre une marche en hommage à Clothilde, tuée début août à l'âge de 31 ans. Enceinte de huit mois lors de sa mort, elle portait des traces de lésions apparentées à de la torture.

"On aime Clothilde, et elle restera toujours parmi nous." Plus d'une centaine de personnes se sont rassemblées ce samedi 17 septembre dans les rues de Montargis, dans le Loiret, pour rendre hommage à Clothilde, morte dans la nuit du 3 au 4 août à l'âge de 31 ans alors qu'elle était enceinte de 8 mois. Son mari et la deuxième compagne de ce dernier ont tous deux été mis en examen pour meurtre et acte de torture.

Le cortège silencieux a pris le départ à 10h, depuis la rue du domicile de la victime, avant de se diriger vers le tribunal de Montargis. L'occasion de partager une minute de silence, introduite par la co-présidente de Femmes solidaires 45, association ayant organisé la marche avec Nous Toutes 45. "Nous demandons une justice rapide" pour Clothilde, "ainsi que pour les 82 femmes" tuées par leur conjoint ou ex-conjoint depuis le 1er janvier 2022, a-t-elle lancé à la foule, amassée devant le palais de justice.

"Une fille très joyeuse, sociable"

Une revendication partagée par Justine Hubert, membre de Nous Toutes : "Personne n'a le droit d'ôter la vie à une femme sous prétexte que telle ou telle décision ne lui plaît pas." "On est en 2022, l'État et la justice devraient prendre ça à cœur", lance Sabrina Blazquez, une amie de Clothilde. Typhaine Llinares, elle-aussi amie de la victime, attend "qu'on prenne le sujet [des féminicides] au sérieux". 

Au-delà de la revendication, les deux jeunes femmes défilaient ce samedi matin "en hommage à Clothilde, parce qu'on l'oubliera jamais", explique Typhaine. Hommage à "une fille très joyeuse, sociable, qui adorait rigoler", raconte Sabrina :

Elle avait envie de voyager, elle avait fait des études, elle voulait travailler dans l'humanitaire, dans le journalisme. Elle voulait un peu changer le monde, elle cherchait un sens à sa vie. Et on l'a empêché de le faire à 31 ans.

Sabrina Blazquez, amie de Clothilde

De nombreux anonymes constituaient la foule, la famille ayant décidé de ne pas participer. La marche a ensuite rejoint la place Victor-Hugo, avant que tout le monde se disperse vers 11h30. Sabrina a, de son côté et avec l'accord de la famille, lancé une cagnotte en ligne pour financer les obsèques de Clothilde, et laisser de l'argent à ses trois enfants âgés de 5, 3 et 2 ans. Plus de 4 200 euros ont pour l'instant été récoltés, sur un objectif affiché de 5 000 euros.

Témoignages recueillis par l'équipe de France 3 Centre-Val de Loire sur place : Klervi Dalibot et Pierre-Dominique Lepais.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité