Le procès de Frank Supplisson, l’ex-président de l’agglomération de Montargis, renvoyé au 10 novembre 2021

Accusé de détournement de fonds publics et de prise illégale d’intérêts, l’ancien président l’agglomération de Montargis et ancien adjoint à la ville, Frank Supplisson, devait voir son procès s’ouvrir ce 7 juillet 2021. L’audience a été renvoyée au 10 novembre 2021.
© Grégory Yetchmeniza - MaxPPP

Le procès pour détournement de fonds publics de l’ancien président de l’Agglomération Montargoise Rives du Loing, Frank Supplisson, devait se tenir ce 7 juillet 2021 au Tribunal de Montargis. Il n’en sera finalement rien. Selon les informations de la République du Centre, son avocat ne pouvait être présent ce 7 juillet, ayant une autre affaire à plaider dans le sud de la France. L’audience est reportée au 10 novembre 2021. 

Pour rappel, l’ex-président de l’Agglomération de Montargis et homme d’affaires devait se présenter au tribunal pour deux affaires de prise illégale d’intérêts et de détournement de fonds publics. La première dite "Le Bon Gîte", du nom de la société dont il détient 20 % des parts. Entre 2018 et 2019, l’Agglomération Montargeoise Rives du Loing loue 3 appartements à la société "Le Bon Gîte" afin de les mettre à disposition de médecins. Frank Supplisson justifie alors avoir perçu ces loyers - via sa société - au nom de la lutte "contre la désertification médicale". 

L’autre affaire est liée au restaurant "Du pain sur la planche" à Montargis. La terrasse du restaurant au 2 rue Paul Doumer avait été entièrement refaite dans le cadre des travaux de réhabilitation du carrefour des Bénédictines entre 2015 et 2017. La seule terrasse avait fait l’objet d’un avenant aux travaux ajoutant la somme de 7 000 euros. Problème : Frank Supplisson, alors adjoint à la ville de Montargis, possédait l’immeuble où se situait le restaurant. Au moment de la révélation des faits, il avait aussitôt démissionné de ses fonctions à la ville. 

Si, selon le procureur de Montargis Loïc Abrial, il a "reconnu les faits dans la première affaire", Frank Supplisson "conteste fermement les faits de la deuxième". Il faudra à présent attendre le 10 novembre 2021 au tribunal de Montargis pour en savoir plus. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique justice société