Marche blanche à Montargis pour la femme enceinte tuée en août dernier

Le 3 août 2022, une femme de 31 ans enceinte de huit mois était tuée à Montargis. Son mari, ainsi qu'une femme avec laquelle le meurtrier présumé entretenait aussi une relation, ont été mis en examen pour meurtre, actes de torture et de barbarie.

Une marche blanche est organisée ce samedi 17 septembre à Montargis pour rendre hommage à la jeune femme de 31 ans tuée dans un appartement le 3 août dernier.

Ni drapeaux, ni banderoles mais des fleurs

Le cortège silencieux est prévu au départ de la maison du département à 10h. Il se rendra ensuite jusqu'à l'adresse de la victime, avant de rejoindre le tribunal devant lequel il est prévu d'observer une minute de silence.

Ce rassemblement, à l'initiative de l'association Femmes solidaires et du collectif Nous toutes, se déroulera sans drapeaux ni banderoles, mais plutôt avec des fleurs comme souhaité par la famille de la victime, précisent les deux organisations.

Rappel des faits

Le mardi 3 août, vers 4h du matin à Montargis, une femme de 31 ans et enceinte de huit mois est secourue dans son appartement de la rue du Faubourg de la Chaussée. Présentant plusieurs fractures, elle décède quelques heures plus tard à l'hôpital, et l'enfant qu'elle porte ne survit pas. L'autopsie réalisée quelques jours plus tard révèle que des coups portés à la tête sont à l'origine de la mort.

Le mari de la victime, présent au moment des faits, est mis en examen et écroué le 9 août, tout comme une femme avec laquelle il entretenait également une relation. Chacun nie être à l'origine de la mort et accuse l'autre. Ils sont poursuivis pour meurtre, actes de torture et de barbarie ainsi que pour violences habituelles. Les quatre enfants, présents au domicile familial, sont placés à l'Aide sociale à l'enfance.