Montargis accueillera le second vaccinodrome du Loiret

Le centre de vaccination de Montargis sera transféré, à partir du 10 mai, au Gymnase du Puiseaux. L'espace, plus grand que la salle actuelle, pourra permettre de tripler la cadence.

Image d'illustration de vaccination
Image d'illustration de vaccination © Céline Durchon - FranceTV

À partir du lundi 10 mai, les rendez-vous pour se faire injecter le vaccin contre le Covid-19 auront lieu au Gymnase du Puiseaux, à Montargis (Loiret). L'annonce a été faite ce mardi 27 avril par la municipalité montargoise. C’est le second vaccinodrome du Loiret, après le centre d’Olivet, géré par les militaires depuis le 12 avril. Le nouvel endroit est beaucoup plus grand que la salle Carnot qui accueillait, depuis le 18 janvier, le centre de vaccination.

4 700 injections par semaine dans le nouveau centre de vaccination de Montargis

Dans la salle Carnot, le nombre d'injections est passé de 700 à 1 600 ces dernières semaines. Au Gymnase, la cadence sera triplée, soit 4 700 vaccins hebdomadaires, de la marque Pfizer-BioNTech. Entre 40 et 50 personnes seront là chaque jour pour faire fonctionner le centre, contre une vingtaine actuellement.

Le public prioritaire reste les plus de 60 ans et les plus de 50 ans avec des comorbidités. 

De nouveaux créneaux prochainement disponibles

"On est satisfait parce qu'on va pouvoir avoir des vaccins à la hauteur des nécessités de notre territoire", affirme Benoît Digeon, le maire de Montargis.

"Au niveau du PETR [N.D.L.R. Pôle d'équilibre territorial et rural], des cinq communautés de communes, on a 136 000 habitants soit 20 % de la population du Loiret. On ne touchait que 9 % des vaccins".

À Montargis, 16 800 doses ont été injectées depuis le début de la campagne de vaccination. 

À l'échelle du Loiret, au 26 avril, 127 368 personnes avaient reçu au moins une première dose. De nouveaux créneaux seront prochainement disponibles, annoncent les autorités.

La prise de rendez-vous se fait de la même façon, par téléphone au 0 805 021 400 ou par Doctolib.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société