SNCF : une caténaire fond à Montargis, 11 heures de retard pour le train Paris-Clermont

Du soleil, un point c'est tout... / © Karl-Josef Hildenbrand / AFP
Du soleil, un point c'est tout... / © Karl-Josef Hildenbrand / AFP

Tentative de suicide, rupture de caténaire : les incidents se sont enchaînes sur le train Paris-Clermont de 17h57. 

Par Avec AFP

Ce trajet, les 200 passagers s'en souviendront sans doute longtemps. Le train qui prenait le départ de Paris à 17h57 ce jeudi 27 juin est arrivé à destination avec 11heures de retard. Il a finalement atteint Clermont à 8heures ce matin. 
 

La canicule mise en cause 


L'intercités a d'abord été retardé, malheureusement, par une tentative de suicide sous les voies d'un autre train, occasionnant d'abord 3h30 de retard. Ensuite, après Montargis, "il y a eu un incident sur la caténaire, qui a fondu", a précisé la SNCF. Un problème technique très probablement lié à la canicule qui a frappé la région. 

La SNCF a alors fait venir un autre train pour transborder les voyageurs, mais il a été nécessaire de dégager la voie d'à côté car il y avait des travaux.
 


Des retards récurrents 


Si la SNCF a assuré que les passagers seraient remboursés "à 200%", les usagers interrogés se sont plaint de retards récurrents sur la ligne, et de l'état du matériel. "C'est une ligne qui fait l'objet de nombreux travaux mais il n'y a pas plus de retard que sur d'autres lignes. Et c'est une région difficile à servir. Le matériel est de qualité, il fait l'objet d'une attention particulière", s'est défendue la société ferroviaire. 

 

Sur le même sujet

Les + Lus