Un élevage illégal d'une centaine de chiens huskies perquisitionné près de Montargis

Une centaine de huskies ont été découverts le 14 mai dans un élevage illégal à Douchy-Montcorbon dans le Loiret lors d’un contrôle de gendarmerie. La propriétaire des lieux se dit dépassée par les événements et demande de l'aide.

Des proches nettoient les box depuis mardi. Les tas de déjections, certaines moisies, témoignent d'un défaut d'entretien qui contraste avec les photos idylliques sur le site internet de l'élevage.  

Liliane Stojkovic élève des huskies depuis 40 ans et affirme s'en être toujours bien occupée. Le 14 mai dernier, un contrôle a pourtant lieu sur son élevage. La gendarmerie constate des défauts de soin, une insalubrité évidente, des animaux amaigris ou dans leurs excréments.  

La propriétaire évoque des problèmes de santé

Âgée de 77 ans, Liliane Stojkovic explique que des problèmes de santé l'ont contrainte à s'absenter récemment. La personne en charge de l'entretien pendant son absence n'aurait pas rempli sa mission. 

Liliane Stojkovic dit avoir continué cette activité pour financer la nourriture de tous les chiens. Elle affirme que quarante d'entre eux ont été vendus à l'homme responsable de l'entretien du site pour qu'il lance son élevage. Il refuserait maintenant de les récupérer. L'éleveuse se dit dépassée et demande de l'aide. 

Les explications de Liliane Stojkovic convaincront-elles la justice ? Pour l'heure, l'enquête en est au stade préliminaire, le parquet de Montargis précise que d'autres investigations doivent être menées. Elles conduiront à entendre à nouveau la propriétaire des lieux.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité