• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : des analyses d’urines à la recherche de traces de glyphosate

© Benjamin Mathieu/Radio France/MaxPPP
© Benjamin Mathieu/Radio France/MaxPPP

La campagne de prélèvements et d’analyses d’urines arrive dans le Loiret. L'objectif est de rechercher des traces de glyphosate, ce pesticide de synthèse jugé dangereux pour la santé.

Par Isabelle Racine

Avez-vous dans votre organisme des traces de glyphosate ? C’est la question que se pose une association ariégeoise « Campagne glyphosate ». Elle a décidé d’y répondre et a lancé une campagne d’analyse d’urines au niveau national.
 

A Orléans : 45 personnes volontaires pour faire analyser leurs urines

A Orléans, ce sont deux associations « Loiret sans OGM ni pesticides » et le « Comité de soutien aux faucheurs volontaires de Pithiviers » qui organisent les prélèvements. Ils auront lieu ce samedi 19 janvier. 45 personnes se sont portées volontaires et se sont inscrites : elles donneront un échantillon d’urines.
 

Déposer plainte

Les prélèvements seront réalisés sous contrôle d’huissier pour éviter toute contestation car chacun des volontaires s’engage, si la présence de glyphosate est confirmée dans les urines, à porter ensuite plainte "pour mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteintes à l’environnement (destruction de la biodiversité, pollution des cours d’eau, des nappes phréatiques, des sols…)."
La plainte est une plainte individuelle identique pour tous mais portée collectivement.

L’objectif de ces analyses est de rechercher des traces de glyphosate. C’est un pesticide issu d’une molécule de synthèse donc créée par l’homme. Il est impossible de le trouver naturellement dans l’environnement. En observant sa présence dans les urines, cela tendra à démontrer l’ingestion quotidienne de pesticides par tout un chacun.

Selon l’association qui a déjà réalisé des analyses d’urine : 100 % des analyses ont été positives, preuve pour l’association de la présence des pesticides dans notre organisme.
 

Combien ça coûte ?

Les associations organisatrices demande une participation financière de 20 euros minimum par personne. Les frais d’analyse sont de 85 euros par personne auxquels il faut rajouter les frais d’huissier. Au total, le coût des analyses s’élève à environ 135 euros par personne.
Les résultats des analyses seront connus dans les deux semaines à trois semaines.
 

L’émission Envoyé Spécial sur France 2 consacrée au glyphosate

Des personnalités (comédiens, sportifs…) se sont prêtés au jeu du test d’urine à l’inititiative de l’émission Envoyé Spécial diffusée ce jeudi 17 janvier sur France 2. Les résultats montrent que tous, peu ou prou, ont des traces de glyphosate dans leur organisme. La palme revient à l’actrice et productrice Julie Gayet avec 1,26 microgramme de glyphosate par litre.

Le glyphosate, ce désherbant "à large spectre", est classé depuis 2015 cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer qui dépend de l'OMS, l’Organisation Mondiale de la Santé. chimiques était allée dans le même sens en 2017.


Les résultats des analyses seront connus dans deux à trois semaines.

Vidéo réalisée par l'association "Campagne Glyphosate" :
 

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus