Pendant une année, Bruno Ulmer a suivi un groupe d’apprentis boulangers du CFA d'Orléans. Muni de sa caméra, il a accompagné le parcours de ces jeunes en formation, les suivant au plus près dans leur quotidien, au CFA, chez leurs patrons, chez eux, recueillant leurs paroles, leurs souhaits, leur avenir… De beaux témoignages d’adolescents sur le chemin de la vie. Le documentaire complet de 52 minutes sera diffusé le lundi 6 novembre 2017 sur France 3 Centre-Val de Loire.

Paroles d'adolescents

Ils s'appellent Marion, Moussa, Benjamin, Clément, Dylan et Kilian. Apprentis boulangers à Orléans, au CFA de la Chambre des métiers du Loiret, nous les avons rencontrés pendant le tournage d'un documentaire de Bruno Ulmer.
Ces jeunes, qui sortent à peine de l'adolescence, se sont exprimés, face caméra, sur leur quotidien, sur leur formation, sur leur famille. Des paroles fortes, pleines de maturité alors qu'ils n'ont même pas 20 ans !


Benjamin, le turbulent

Benjamin, apprenti boulanger au CFA d'Orléans / © France 3 Centre-Val de Loire
Benjamin, apprenti boulanger au CFA d'Orléans / © France 3 Centre-Val de Loire

 


Benjamin le reconnait volontiers, quand il était plus jeune, il était un élève turbulent et qui n'aimait pas l'école. Il ne savait pas trop quoi faire, mais l'apprentissage l'a attiré. Le fait de pouvoir gagner un peu d'argent pour démarrer sa vie professionnelle, c'est un vrai plus pour lui.

On a un salaire, donc je peux gagner ma vie et me responsabiliser un peu


Pour lui, le CFA est une vraie chance. Les élèves sont plus agréables entre eux, il y a moins de bagarres. L'ambiance entre camarades l'aide à mieux travailler. Benjamin raconte la fierté de ses parents quand il leur a annoncé qu'il allait devenir apprenti boulanger.

Je me sens bien. J'ai une bonne classe. J'ai de bons profs

 



« Les mains à la pâte » : rencontre avec Benjamin apprenti boulangers au CFA d'Orléans
Benjamin le reconnait volontiers, quand il était plus jeune, il était un élève turbulent et qui n'aimait pas l'école. Il ne savait pas trop quoi faire, mais l'apprentissage l'a attiré. Pour lui, le CFA est une vraie chance et un chemin d'avenir. - France 3 Centre-Val de Loire / Girelle Production - Bruno Ulmer

 



Clément, le sportif

Clément a 16 ans et vit à Etrechy dans l'Essonne. C'est lors d'un stage de 3ème dans la pâtisserie de son village qu'il a eu l'envie de se lancer dans l'apprentissage en boulangerie.
Avec son premier salaire, il s'est payé une paire de chaussures pour jouer au basket, sa passion.

Faire du sport, ça m'enlève le stress de la boulangerie. Je suis tranquille sur le terrain.


Peu à peu, il prend confiance en lui. Il apprécie l'ambiance familiale avec son maitre d'apprentissage. A terme, il souhaiterait faire une 3ème année en pâtisserie et ouvrir son propre commerce dans un village de Bretagne.

Quand on fait une alternance, on sait ce qu'on va faire plus tard. Et on a un salaire. C'est le point fort de l'alternance.


« Les mains à la pâte » : rencontre avec Clément, apprenti boulanger au CFA d'Orléans
Clément a 16 ans et vit à Etrechy dans l'Essonne. C'est lors d'un stage de 3ème dans la pâtisserie de son village qu'il a eu l'envie de se lancer dans l'apprentissage en boulangerie. - Série proposée par Girelle Production et France Télévisions - Bruno Ulmer

 



Dylan, le passionné

Dylan a 15 ans et il vit près de Lorris (Loiret). Pour lui, l'apprentissage, c'est l'occasion d'acquérir de la maturité.

Faire un CAP, ça aide à murir. On nous aide à passer le cap de la vie d'adolescent à celle d'adulte.


Il pense que le CAP est mal vu, alors que nombre d'élèves viennent de filières générales. Pour lui, c'est une formation intelligente et qui permet d'obtenir un emploi derrière quand d'autres auront le Bac mais pas de travail.
Dylan a choisi ce métier alors qu'il aurait pu poursuivre ses études, il en avait la capacité. Il avait vraiment envie de devenir boulanger.


Je préfère faire ce que je veux plutôt que d'avoir un train de vie comme les autres ! C'est mieux.


La semaine, les jeunes vivent à l'internat. L'ambiance y est bonne, les jeunes s'entendent bien. Les nouveaux occupants sont bien accueillis.

« Les mains à la pâte » : rencontre avec Dylan, apprenti boulanger au CFA d'Orléans
Dylan a 15 ans et il vit près de Lorris (Loiret). Pour lui, l'apprentissage, c'est l'occasion d'acquérir de la maturité. Il a choisi ce métier alors qu'il aurait pu poursuivre ses études, il en avait la capacité. Il avait vraiment envie de devenir boulanger. - Girelle Production et France Télévisions

 



Journées portes ouvertes

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

 



Nos apprentis boulangers font visiter aux familles et aux futurs élèves leur laboratoire et expliquent en quoi consiste leur scolarité au sein du CFA. Ils expliquent aux futurs apprentis comment se déroulent les épreuves du CAP avec une série de produits à fabriquer en 7 heures.

Le prof, il note très sévère pour être sûr que tu donnes le meilleur !


Journées portes ouvertes au CFA des apprentis boulangers d''Orléans
Nos apprentis boulangers font visiter aux familles et aux futurs élèves leur laboratoire et expliquent en quoi consiste leur scolarité au sein du CFA. Ils expliquent aux futurs apprentis comment se déroulent les épreuves du CAP avec une série de produits à fabriquer en 7 heures. - Girelle Production et France Télévisions - Bruno Ulmer


 

Kilian, le travail en famille

Kilian a la boulangerie à cœur. Il se voit exercer ce métier toute sa vie, en installant son commerce dans un petit village où il n'y aurait pas de boulangerie, pour faire revivre la commune. Pour lui, il voit se métier comme une petite entreprise familiale.
L'ambiance des salles de classe le pèse un peu. Autant il aime le temps passé chez son patron, autant il n'a pas envie d'aller en cours.
Grâce à l'apprentissage, il a gagné en autonomie. Si avant il devait demander aux autres, aujourd'hui, il sait se débrouiller.

Quand j'arrive le matin, j'ai toujours mon petit papier avec ce qu'il faut faire.


Quand il est chez son patron, il termine sa journée de travail vers 14h. Il rentre manger chez lui avant de faire une bonne sieste. Et quatre fois par semaine, il va jouer au football.

Kilian, le travail en famille
Kilian a la boulangerie à cœur. Il se voit exercer ce métier toute sa vie, en installant son commerce dans un petit village où il n'y aurait pas de boulangerie, pour faire revivre la commune. Pour lui, il voit se métier comme une petite entreprise familiale. - Girelle Production en coproduction avec France Télévisions - Bruno Ulmer

 

Marion, la fille de la bande

Marion est apprentie en boulangerie et étudie au CFA d'Orléans / © B. Ulmer
Marion est apprentie en boulangerie et étudie au CFA d'Orléans / © B. Ulmer

 

Marion est la seule fille de sa classe. Elle est originaire de Briare et elle adore son apprentissage et toutes les facettes du métier de boulangère. Elle a su s'imposer parmi les garçons et faire les choses comme eux !

Mon travail c'est comme ma deuxième famille parce qu'on est tout le temps ensemble et on s'entend très bien !


En boulangerie, le rythme de vie est difficile. Si au début Marion a eu du mal avec les horaires matinaux, elle a fini par s'habituer et à se coucher tôt le soir. Mais elle ne regrette pas son choix : "Je préfère avoir un salaire à la fin du mois et pouvoir aider ma famille, mes proches plutôt que d'aller en cours"

Chaque début de semaine, Marion quitte son père avec tristesse pour une semaine au CFA. Elle n'aime pas le laisser seul à la maison. D'autant qu'elle n'aime pas l'internat et ne s'y sent pas à l'aise. Néanmoins, elle aime vraiment son métier et sait que les gens sont fiers d'elle !

Tout le monde peut y arriver, il n'y a pas que les garçons qui peuvent travailler en boulangerie !

 

« Les mains à la pâte » : rencontre avec Marion, apprenti boulanger au CFA d'Orléans
Marion est originaire de Briare, elle adore son apprentissage et toutes les facettes du métier de boulangère. Elle a su s'imposer parmi les garçons et faire les choses comme eux ! - France 3 Centre-Val de Loire - B. Ulmer et C. Girardeau

 

Stage de conduite

Les apprentis boulangers du CFA de la Chambre des métiers du Loiret suivent des stages qui ne sont pas liés à leur formation de base.

Exemple avec ce stage de conduite et de sécurité routière où ils sont encadrés par des gendarmes.


« Les mains à la pâte » : stage de conduite pour les apprentis du CFA d'Orléans
Les élèves du CFA d'Orléans suivent un stage de conduite dans le cadre de leu formation. - France 3 Centre-Val de Loire - Bruno Ulmer, Céline Girardeau

 



Moussa, passionné par le métier depuis son enfance

Moussa est un jeune homme de 17 ans. D'origine ivoirienne, il vit actuellement à Tours. Le métier de boulanger lui plaisait déjà quand il était en Afrique.
Motivé par des amis à lui qui exerçaient ce métier, il a eu l'opportunité d'intégrer le CFA pour se lancer dans l'apprentissage en tant que boulanger.

Manipuler la pâte, ça me plait beaucoup.


Il travaille au rayon boulangerie d'un supermarché et apprécie être entouré de professionnels au quotidien. Après 5 mois d'apprentissage, il est fier de pouvoir déjà travailler tout seul et d'avoir progressé.


« Les mains à la pâte » : rencontre avec Moussa, apprenti boulanger au CFA d'Orléans
Motivé par des amis à lui qui exerçaient ce métier, il a eu l'opportunité d'intégrer le CFA pour se lancer dans l'apprentissage en tant que boulanger. - Girelle Production et France Télévisions - Bruno Ulmer

 



Le dernier jour de cours...

Les vacances approchent. Les apprentis suivent leur dernier cours de technologie. La 1ère année s'achève et leur professeur leur donne quelques informations sur ce qui les attend à la rentrée, fin août, pour la deuième année, avec notamment l'examen blanc en janvier.

« Les mains à la pâte » : le dernier jour de cours
Les vacances approchent. Les apprentis suivent leur dernier cours de technologie. La 1ère année s'achève et leur professeur leur donne quelques informations sur ce qui les attend à la rentrée, fin août, pour la 2ème année, avec notamment l'examen blanc en janvier. - Girelle Production et France Télévisions - Bruno Ulmer

 

Le CFA en bref...

Dans le Loiret, l'artisanat représente près de 11 000 entreprises et 17 600 salariés. La Chambre des métiers et de l'artisanat du Loiret possède un centre de formations d'apprentis, géré avec le concours financier du Conseil régional Centre-Val de Loire et de l’Europe (FSE). 1047 jeunes y préparent des diplômes dans les secteurs de l'alimentation, la restauration, les soins personnels et la mécanique-carrosserie. La chambre travaille avec 900 entreprises formatrices.

Pour que les jeunes étudient dans les meilleures conditions possibles, Le CFA dispose d’un pôle alimentaire regroupant six laboratoires, d’une cuisine et d’un restaurant pédagogique, d’ateliers de mécanique et de carrosserie, de deux salons de coiffure, d’un institut de beauté, d’un centre de ressources, d’un CDI, de salle informatique et vidéo, d’un self et d’un complexe sportif.

► CFA de la Chambre des métiers et de l'artisanat du Loiret : 5 Rue Charles Péguy, 45000 Orléans. Site Web : www.cfacm45.fr



La vie en apprentissage

Un film de Bruno Ulmer

Avec la participation de :
Marion Wertepna, Dylan Peter, Benjamin Billebault, Kyllian Raton, Clément Sisson, Jean-François Bray, et tous les apprentis en boulangerie du Centre de formation d’apprentis de la CMA du Loiret qui nous ont accompagnés tout au long du tournage

Les boulangeries : Dérocher à Briare, Guyard à Chevilly, Drone à Villemandeur, Pernet à Vitry aux Loges, Sanchez à Etampes, Carrefour Saint Pierre des Corps

Images
Lucas dal Cortivo, Vianney Lambert
Sons
Vincent Reignier
Montage
Céline Girardeau
Etalonnage
Ludovic Vieuille
Graphisme
Séverine Charrier
Mixage
Equipes de France 3 Centre-Val de Loire
Chargée de production
Marion Lacôte
Assistante de Direction
Céline Bernardo

Responsable de post-production site d’Orléans
Jean-Christophe Auclerc

Editeur numérique
Anne Lepais
Délégué numérique
Nicolas Ricoud

Remerciements :
La Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret, son président Gérard Gautier, et l’ensemble des équipes administratives et pédagogiques de son Centre de formation d’apprentis, ainsi que les apprentis des sections de l’alimentation, de la restauration, de la mécanique-carrosserie et des soins personnels.
 
Une coproduction
Girelle Production - Christophe Camoirano - France Télévisions - France 3 Centre Val-de-Loire

Administratrice de production
Dominique Girard

Déléguée à l’Antenne et aux Programmes
Isabelle Richard

Avec la participation du CNC - du Ministère du Travail - DICOM - de la Procirep - Angoa et avec le soutien au développement de CiCliC Région Centre-Val de Loire, en partenariat avec le CNC.

N° ISAN : 0000-0004-5661-0000-V-0000-0000-I

© Girelle Production, France Télévisions - 2017