Budget de crise pour l'université d'Orléans en 2017, gel de 46 postes

Université Lettres, Langues et Sciences Humaines à Orléans / © F3 Centre-Val de Loire
Université Lettres, Langues et Sciences Humaines à Orléans / © F3 Centre-Val de Loire

L'université d'Orléans a voté, ce vendredi 16 décembre, un budget de crise pour tenter de redresser ses comptes, plombés par un déficit de l'ordre de 12 millions d'euros.

Par FB/AFP

L'université d'Orléans s'est prononcé, ce vendredi 16 décembre, pour un plan d'économies de plus de trois millions d'euros sur un budget total de 173 millions d'euros. L'établissement est plombé par un déficit de 12 millions d'euros.

Gel de 46 postes


Cette situation se traduira par le gel de 46 postes - 16 enseignants-chercheurs, 15 autres enseignants et 15 agents techniques et administratifs - ainsi que par des coupes dans les investissements et le fonctionnement.
"Nous évitons de consommer nos recettes pour reconstituer notre trésorerie. Mais c'est très lourd pour notre établissement", a déploré le président Ary Bruand. La nouvelle équipe de direction a affirmé avoir découvert ce déficit après son élection en 2016.

"Entre deux maux, nous avons choisi le moindre. Si nous n'avions pas voté, nous risquions la mise sous tutelle", a de son côté commenté la représentante de la région au conseil d'administration, Anne Besnier. Selon l'université, ce budget constitue la première étape d'un plan de redressement pluriannuel visant à un retour durable à l'équilibre, dont le détail sera présenté en 2017.

L'établissement, qui compte plus de 16.000 étudiants, va devoir procéder à "une restructuration de son offre de formation", alors même qu'il est prévu une hausse des effectifs à la rentrée 2017.

Sur le même sujet

Les + Lus