• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Bruno Ulmer a retenté une nouvelle expérience de « Les mains à la pâte » . Dans cette saison II, il a retrouver les même jeunes au CFA de la Chambe de métiers et de l'artisanat du Loiret. Cette fois-ci, ils sont en deuxième année et comptent bien décrocher leur CAP. Le réalisateur les a suivi au plus près dans leur quotidien, au CFA, chez leurs patrons, chez eux, recueillant leurs paroles, leurs souhaits, leur avenir… Et surtout leur état d'esprit à l'approche du diplôme !

 

Revoir "Les mains à la pâte 2 : cap sur le CAP"

Voici le documentaire en intégralité :
 

Paroles d'adolescents

Après une première année passée à apprendre les bases du métier, revoilà nos apprentis boulangers du CFA de la Chambre de métiers et de l'artisanat du Loiret, Dylan, Marion, Benjamin, Kylian, prêts à affronter une étape cruciale de leur formation : l’examen du CAP qui fera d’eux de vrais professionnels de la boulangerie.

Tout au long de cette seconde année, Bruno Ulmer et son équipe les ont suivis, accompagnés dans leur quotidien, au CFA, chez leurs patrons, en salle d’examens, partageant avec eux aussi bien la progression de leur savoir faire que le stress du diplôme.

Dylan en professionnel déjà bien à l’aise dans son métier, Kylian, en téméraire, qui prend son courage à deux mains pour participer au concours du meilleur croissant et de la meilleure baguette, Benjamin, toujours un peu la tête en l’air, et Marion, de plus en plus affirmée en tant que femme, boulangère, une révélation.

Pour cette seconde année, nous sortons aussi du CFA de la Chambe de métiers et de l'artisanat du Loiret pour aller en Allemagne, avec Dylan, et Mathias, où les attend une toute autre dimension : les grandes entreprises de la boulangerie… De quoi réfléchir, pour nos apprentis, à leur avenir…

Le documentaire complet de 52 minutes « Les mains à la pâte, saison II» est à voir le lundi 5 novembre 2018 sur France 3 Centre-Val de Loire et en replay dans "Qui sommes-nous" dès le lendemain de la diffusion.

Rencontre avec ces adolescents à travers neuf vidéos qui nous emmènent dans leur quotidien d'apprentis.


 

Cours de Français : « Victor Hugo, trop fort »

L’apprentissage de la boulangerie passe aussi par des cours théoriques
Aujourd’hui cours de Français avec un professeur qui intéresse les élèves aux textes de Victor Hugo. L’auteur pousse les députés de l’époque à prendre des mesures face à la montée des criminels, de la prostitution… Et nos jeunes apprentis, ils en pensent quoi ?

 

Voyage en Allemagne : « Une expérience qui marche ! »

Grâce à sa majorité, Mathias va connaître une expérience enrichissante en Allemagne. Il va pouvoir se mettre dans la peau d’un employé de la boulangerie et connaître toute la chaîne de fabrication du pain.
 

 

Voyage en Allemagne : « à la main ou à la machine ? »

Dylan est déçu par son expérience de boulanger en Allemagne. Il pensait mettre les pieds dans une entreprise artisanale.  « Ici tout est mécanique, j’ai passé mon temps à appuyer sur des boutons et à faire le ménage sur les machines ». « Mon patron il serait fou, pour lui, faire des croissants à la main, c’est un religion ».

 

Salon de la gastronomie : « La meilleure baguette, le meilleur croissant ? »

Le Centre de Formation des Apprentis du Loiret est au parc des expositions d'Orléans pour présenter ses baguettes et ses croissants, afin de les faire tester et approuver par les experts sur place.
Kylian, en téméraire, a pris son courage à deux mains pour participer au concours du meilleur croissant et de la meilleure baguette, et attend avec impatience les résultats.

 

Le maître d’apprentissage : « On n’est pas des nounous, mais… »

« Aimer faire du pain et de la pâtisserie »... Le rôle du maître d'apprentissage est de transmettre l’amour du métier aux élèves, futurs boulangers, pâtissiers.
« Ces apprentis sont en pleine crise d’ado et chacun à sa personnalité. On essaie donc de s’adapter et de les accompagner petit à petit dans leur vie professionnelle et privée. Notre but c’est qu’ils montent, un jour, leur boutique». 

 

CAP blanc : « Allez ! Bon courage ».

C’est partie pour l’entraînement avant le grand saut.
Top chrono : 30 minutes pour l’écrit, 6h30 d’épreuves pratiques, pour une notation coeff 12 à l’examen sur 240. On compte les points à la fin, bon courage !

 

Marion chez son patron : « surtout du courage ! ».

Quatre pains, le reste en baguette… Au travail !
Marion trouve une vraie complicité avec son patron qui sait l’encourager pour les futures épreuves du CAP. Pour lui? volonté, courage sont les maîtres mots vers la réussite.

 

Dylan chez son patron : « roulez jeunesse ! ».

Dans la boulangerie tout est une question de calcul, surtout aujourd’hui pour Dylan qui s’exerce sur une brioche pour plat en croûte. Une préparation exceptionnelle pour les fêtes. Farine, œufs, lait, beurre, levure, sel, eau… Et roulez jeunesse !

 

Examen du CAP : 7h sous les yeux des jurys

Marion est fin prête pour l’examen qui va enfin lui donner le sésame tant attendu.
7h00 pour préparer des pains de tradition française, des pains de mie, des pâtes levées feuilletées, pains briochés et au lait… Examen en cour.

 

Les mains à la pâte, cap sur le CAP. Un film de Bruno Ulmer

Avec la participation de
Marion Wertepna, Dylan Peter, Benjamin Billebault, Kyllian Raton, Mathias Ludovic, Jean-François Bray, Julien Couturier et tous les apprentis en boulangerie du Centre de formation d’apprentis de la Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret qui nous ont accompagnés tout au long du tournage.
 
Les boulangeries
Desrochers à Briare, Guyard à Chevilly, Drone à Villemandeur, Pernet à Vitry-aux-Loges (Loiret)
 
Tournage en Allemagne
HWK Münster, Bäckerei Uekötter, Stadtbäckerei
 
Salon de la gastronomie
Chambre patronale de la boulangerie, Thierry Villard, Président Chambre Patronale de la Boulangerie et Olivier Rouet, Directeur Général Orléans Val de Loire Évènements
 
Musique originale
Fabien Bourdier, Éditions Girelle Production.
 
Images
Lucas Dal Cortivo, Vianney Lambert, Zacharie Dutertre
 
Sons
Vincent Reignier, Jérôme Ayasse.
 
Assistant de post-production
Vincent Reignier
 
Graphisme
Séverine Charrier
 
Montage
Christophe Frédérick-Linglet
 
Etalonnage
Nicolas Straseele
 
Titrage
Matthieu Lamotte
 
Montage son
Mathias Leone
 
Mixage
Yann Reiland, Maël Le Henaff.
 
Technicien vidéo
Jérôme Billaut, Claude Framery
 
Chargée de production
Marion Lacôte
 
Assistante de Direction
Céline Bernardo
 
Moyens techniques
Girelle Production
 
France Télévisions - Direction des moyens de fabrication - Pôle post-production

Responsables :
Sébastien Grandsire, Philippe Geyer - Assistés de : Sandra Ramon
 
Responsable de post-production – site de Lille : 
Elodie Popieul -Assistée de : Louise Renault
 
Remerciements :
La Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret, son président Gérard Gautier, et l’ensemble des personnels de son Centre de formation d’apprentis, ainsi que les apprentis des sections de l’alimentation, de l’hôtellerie-restauration, de la mécanique-carrosserie et des soins beauté & bien-être, santé, La Région Centre-Val de Loire, Direction de l’Apprentissage, Pierre Dallois, Karine Sauzet, Amanda Miche,Agnès Tricot, Elisabeth Grand, Martine Lacôte.
 
Une coproduction
Girelle Production : Christophe Camoirano / France Télévisions / France 3 Centre Val-de-Loire
 
Administratrice de production
Anne Billiotte - Assistée de Fabienne Guinaudeau
 
Délégué numérique
Nicolas Ricoud

Chargée d'édition numérique : 
Anne Lepais
 
Délégué à l’Antenne et aux Programmes
Francis Orny
 
Avec le soutien du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée / De la Région Centre-Val de Loire, Direction de l’Apprentissage / De La Chambre de métiers et de l’artisanat du Loiret
 
N° ISAN : 0000-0004-AF4F-0000-Y-0000-0000-9

© France Télévisions / Girelle Production / 2018