Coronavirus : le CHR d'Orléans s'équipe d'une appli pour suivre des patients porteurs du Covid-19

Les urgences de l'hôpital d'Orléans-La Source / © Christelle BESSEYRE / MAX PPP
Les urgences de l'hôpital d'Orléans-La Source / © Christelle BESSEYRE / MAX PPP

Le CHR d'Orléans a décidé d'utiliser une plateforme développée par la start-up Lifen. Elle permet aux médecins de surveiller à distance des personnes atteintes du Covid-19. L'hôpital peut dès lors renvoyer chez eux les 80% de patients qui vont bien, tout en assurant un télésuivi.

Par Benoit Bruere

Dans le contexte actuel, toutes les idées sont bonnes à prendre dès lors qu'elles sont efficaces.

Début mars, la start-up Lifen, spécialisée dans la dématérialisation des documents médicaux, annonçait le lancement de Lifen Covid : une plateforme permettant de désengorger les hôpitaux en assurant le télésuivi des patients ayant des symptômes liés au Covid-19.

La solution est à ce jour déployée dans une petite dizaine de CHU en France dont le centre hospitalier régional d'Orléans.

"Prioriser les patients présentant les symptômes les plus sévères"

Elle permettrait donc de soulager les hôpitaux et d’aider les soignants à prioriser les personnes présentant les symptômes les plus sévères. Pour s’assurer de toucher tous les patients y compris les plus âgés, les liens vers les questionnaires sont envoyés via SMS.

Les fondateurs annoncent que son fonctionnement est simple :

Au moment de la création de la fiche patient, le soignant peut trouver le médecin traitant dans l’annuaire Lifen qui intègre les annuaires du CNOM (Conseil National de l'Ordre des Médecins), Apicrypt et MS Santé (deux messageries de sécurité en santé). 

Une fois le médecin sélectionné, une notification lui est envoyée signalant le déclenchement du suivi de son patient,

comme le confirme Frank Le Ouay, le directeur général de Lifen.

Depuis le lancement, nous avons été submergés de demandes d'hôpitaux pour les accompagner dans la crise.

Aujourd'hui, nous nous mobilisons à fond pour répondre à cette situation exceptionnelle, ajoute t-il.

Grâce à son expertise dans la transmission de données médicales, Lifen a connecté les messageries sécurisées à son interface Lifen Covid. Les envois aux médecins libéraux sont ainsi effectués par messagerie sécurisée ou par voie postale dans le cas où les médecins n’en sont pas équipés.

Les médecins généralistes bientôt équipés ?

Pour aller encore plus loin, Lifen va développer très rapidement deux types de fonctionnalités pour la médecine de ville : un accès pour voir l'évolution de ses patients directement sur la plateforme de l'hôpital, et la création d’un tableau de bord pour chaque médecin lui permettant de faire du télésuivi de sa patientèle sur le même modèle qu’un établissement de santé.

Lifen, une start-up lancée en 2015

Lifen est une plateforme de coordination médicale lancée en 2015 qui permet aux établissements de santé, aux praticiens libéraux et aux patients d’échanger des données médicales en toute sécurité.

En simplifiant et sécurisant la communication médicale, Lifen permet aux professionnels de santé de libérer du temps de soin pour leurs patients. Elle a été fondée par Franck Le Ouay, Alexandre Huckert et Etienne Depaulis et avec l'ancien ministre de la Santé, Philippe Douste-Blazy.

La société compte aujourd'hui une centaine de collaborateurs et a permis le partage de plus de 10 millions de documents médicaux par an auprès de plus de 90 000 praticiens. Lancée en 2015, la jeune pousse française a réussi à lever 20 millions d’euros l'été dernier. Cette levée de fonds intervient un peu plus d’un an après un tour de table de 7,5 millions d’euros en mars 2018.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus