• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dans les coulisses du MOBE à Orléans

© F3CVDL
© F3CVDL

Fermé depuis 2015, le Muséum d'histoire naturelle d'Orléans prépare sa réouverture sous l'appellation MOBE, Muséum d'Orléans pour la Biodiversité et l'Environnement. Votre feuilleton vous propose de découvrir les coulisses des travaux de rénovation du Muséum.

Par Christine Launay avec NB

Le Muséum d'histoire naturelle fait l'objet d'un immense chantier de rénovation depuis sa fermeture au public, il ya presque quatre ans. La réouverture est prévue pour 2020 avec un nouveau nom : le Muséum d'Orléans pour la Biodiversité et l'Environnement.
 

La collection botanique

A l'intérieur de l'établissement, les équipes travaillent sans relâche à l'inventaire, à la restauration et à la préservation des collections… qui comptabilisent près d'un demi-million de spécimens !

Dans ce premier épisode nous partons à la découverte de l'impressionnante collection botanique du muséum dont l'inventaire, qui ne fait que commencer, a révélé un fonds d'herbiers exceptionnel.

Christine Goncalvès, régisseuse des collections, ainsi que Vladimir Jecmenica, chargé des collections botaniques, et leurs équipes travaillent sur ce fonds.

 

Entomologie

314 000, c'est le nombre d'insectes de la collection du muséum d'orléans. Pendant les travaux; les boites les plus précieuses ont été protégées au mieux.

Dans ce deuxième épisode, nous nous sommes intéressés à cette collection qui suscite un vrai regain d'intérêt pour les chercheurs. Laure Danilo, conservatrice du MOBE, et Michel Binon, entomologiste, nous en disent plus à ce sujet.
 

La conservation des spécimens

A l'intérieur de l'établissement, les équipes travaillent sans relâche à l'inventaire, à la restauration et à la préservation des collections… qui comptabilisent près d'1 demi-million de spécimens !

Florence Biard, chargé des collections, doit surveiller l'hygrométrie dans les réserves provisoires. Comme vous allez le découvrir dans ce troisième épisode, il s'agit d'une activité qui prend beaucoup de temps. Autres problèmes : les rats et les mites.

Paléontologie

Les restes du plus ancien homo sapiens retrouvé dans le Loiret, une stèle néolithique datant de 6 000 ans, un fossile de réptile marin vieux de 180 millions d'années ... ils font partie des nombreux trésors que comportent la collection des fossiles du musée. 

Laure Danilo, conservatrice et paléontologue, pilote les travaux de restauration et de transformation. Les équipes du muséum ont encore du pain sur la planche avant la réouverture pour proposer un parcours scénographique adapté au public.

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus