Coup de filet en Centre-Val de Loire contre une bande qui organisait des "raids nocturnes" sur des commerces

Plusieurs personnes appartenant à un réseau qui organisait des "raids nocturnes" contre des boutiques du Centre-Val de Loire ont été interpellées par le GIGN de Tours et des gendarmes de la région.

En bande-organisée, personne ne semblait pouvoir les canaliser. C'était sans compter la section de recherche de la gendarmerie d'Orléans et le GIGN de Tours.

Le 25 septembre dernier, une opération commune deux services ont permis le démantèlement d'une équipe spécialisée "dans des raids nocturnes", a-t-on appris, ce mercredi 4 octobre, par un communiqué de presse de la gendarmerie nationale confirmant une information publiée un peu plus tôt par la Nouvelle République.

Ils sont très mobiles, difficilement localisables, rompus aux vols et multiplient les mesures de sécurité pour déjouer les surveillances des forces de sécurité.

Communiqué de la gendarmerie nationale

Bande organisée

Depuis le mois de mars, la région Centre-Val de Loire est la cible d'une bande "composée d’individus particulièrement chevronnés, très défavorablement connus de la justice", indique le communiqué.

Cette équipe s'est attaquée depuis le mois de mars 2023 à près d'une trentaine de boutique, et plus "particulièrement  les enseignes de sport, les bureaux de tabacs, les parfumeries, les pharmacies et les opticiens" pour un butin estimé à 800 000 euros. 

Après leur interpellation, trois personnes ont ainsi été mises en examen et placées en détention provisoire, le 28 septembre.