Coupe de France : porté par Mbappé, le PSG élimine l'US Orléans (1-4)

Face à un PSG appliqué et un Kylian Mbappé inspiré, auteur de deux buts et deux passes décisives, l'US Orléans s'est logiquement incliné 4-1 au Stade de la Source.

Pas de surprises dans ce 16e de finale de Coupe de France, la logique a été respectée. La première période a été outrageusement dominée par le PSG. Et sur sa première occasion franche, Kyllian Mbappé, bien servi par Kolo Muani, a trompé Matimbou (0-1 16'). Les Parisiens ont continué à contrôler le tempo de la rencontre avec notamment 80% de possession à la mi-temps. Les Orléanais ne sont parvenus que trop rarement à conserver le ballon pour obtenir des occasions franches. 

La pelouse a tenu le choc 

La tendance s'est confirmée en seconde période. Après un quart d'heure sans occasions ni rythme, les Parisiens ont de nouveau creusé grâce à un nouveau but de Mbappé sur pénalty (0-2 63'), après une main de Solvet dans la surface orléanaise.

Premier but encaissé par le PSG en 2024

Le numéro 7 du PSG s'est ensuite mué en passeur pour Goncalo Ramos (0-3 74'). Devant leurs supporters, venus en nombre dans un stade de la Source comble, les Orléanais ont sauvé l'honneur par le capitaine Nicolas Saint-Ruf, reprenant bien, aux six mètres, un corner de Kévin Fortuné (1-3 86'). Le premier but encaissé en 2024 par le Paris-Saint-Germain. 

Dans la foulée, Kylian Mbappé offrira une seconde passe décisive pour le jeune Senny Mayulu, 17 ans, auteur de son premier but en professionnel. Un dernier but qui clôt le score à 4-1 pour le PSG. "Il faudra se servir de ce match", réagissait le capitaine orléanais Nicolas Saint-Ruf après la rencontre. 

Le défenseur de 31 ans explique ensuite les difficultés de jouer contre des joueurs, pour la plupart, internationaux. "C'est difficile de gérer les appels incessants. Ce sont des joueurs très propres techniquement et c'est tranchant à chaque fois. Ça ne peut que nous faire grandir".

Du côté parisien, on retient le sérieux affiché tout le long de la rencontre. "C'était un match difficile à l'extérieur, le terrain était propre, on a essayé de jouer et de marquer vite. On a fait une bonne première période. La seconde était beaucoup plus créative avec beaucoup d'opportunités", résume le défenseur portugais Danilo Pereira. 

L'US Orléans reprendra son quotidien du championnat de National le 26 janvier, à domicile, contre Versailles.