Déconfinement : autorisées à rouvrir, les auto-écoles sur les chapeaux de roues

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen .

Les auto-écoles ont officiellement l'autorisation de rouvrir ce 13 mai. A Orléans, elles voient d'un bon oeil le retour de leurs élèves, même si le déconfinement les oblige à de nouvelles contraintes sanitaires.

On l'attendait dès le 11 mai, mais la décision n'est tombée que le lendemain : les auto-écoles sont autorisées à reprendre leur activité à partir de ce mercredi 13 mai. Toute la profession a donc pu pousser un soupir de soulagement, après environ deux mois de confinement.

"On peut re-travailler, c'est déjà pas mal !" abonde Jérôme Dumoulin, reponsable des auto-écoles Orléans Conduite et Saint-Pryvé Conduite. Comme beaucoup, il attendait "avec impatience" la reprise de son activité, même si les mesures sanitaires vont lui imposer de nouvelles contraintes.
 

Fonctionnement adapté

En prévision de la réouverture, il a en effet mis en place un stock de gel hydro-alcoolique et de masques de protection pour ses collaborateurs et ses élèves. Au début de chaque cours, l'élève devra se désinfecter les mains et effectuer la désinfection du poste de conduite sous la supervision d'un enseignant, afin d'être responsabilisé. "La ceinture, le volant, le levier de vitesse, le frein à main... tout ça ce sont des choses qu'on touche sans arrêt en voiture, et ça prend 1 minute 30 de les désinfecter", explique Jérôme Dumoulin.

Le fonctionnement quotidien de l'auto-école hors de la voiture s'est lui aussi adapté. Désormais les élèves conducteurs sont accueillis dès l'extérieur de l'établissement pour éviter les allées et venues, et une distance de 2m² est respectée entre chaque candidat lors d'une leçon de code de la route. De quoi établir les meilleures conditions sanitaires, mais aussi rassurer les parents et l'entourage des élèves.
 

La visière, un risque au volant ?

En revanche, il est peu probable que les moniteurs d'auto-écoles se mettent au port de la visière de sécurité. "On a fait le test, et je pense que ça peut gêner la vision de l'enseignant" avance le gérant d'auto-école. Sans compter les risques en cas d'accident. "Imaginez le pire cas possible : un accident a lieu, l'airbag se déclenche et brise la visière. Il y a un risque de blessure grave, sans parler des responsabilités et des assurances."

Dernière question en suspens : celle des examens. Avec les précautions sanitaires liées au covid-19, il est probable que certains de ceux qui souhaitaient avoir leur permis de conduire avant l'été seront déçus. Selon la Délégation à la sécurité routière, les examens poids-lourds et moto devraient reprendre "d'ici au 25 mai" et les examens du permis B "en juin, ce qui devrait laisser le temps aux élèves de reprendre les leçons nécessaires pour retrouver leur niveau".
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité