Duralex : le tribunal de commerce d'Orléans octroie un délai de 23 jours aux potentiels repreneurs pour finaliser leur offre de reprise

La verrerie Duralex ne sera pas fixée sur son sort aujourd'hui. Ce mercredi, en fin d'après-midi, le tribunal de commerce d'Orléans a finalement accordé un peu plus de trois semaines aux candidats repreneurs de l'entreprise Duralex pour déposer leur dossier de reprise.

Délai supplémentaire pour les potentiels repreneurs de l'entreprise Duralex, située à la Chapelle Saint-Mesmin dans le Loiret. En fin d'après-midi, le tribunal de commerce d'Orléans a fixé au vendredi 28 juin, 18 heures, la date butoir de dépôt des offres de reprises. Un léger sursis pour permettre aux candidats d'affiner et finaliser leur projet industriel.

Confrontée à de grosses difficultés financières, l'emblématique verrerie avait demandé son placement en redressement judiciaire le 24 avril dernier.

Maintenir les 227 emplois

Entre-temps, selon une source proche du dossier, quatre propositions de reprises avaient été déposées devant le tribunal de commerce d'Orléans :

Des marques d'intérêt toutes étudiées lors de l'audience au tribunal de commerce d'Orléans ce jour et qui, toujours selon une source proche du dossier, assureraient le maintien des 227 salariés du site.

Peu de détails ont fuité sur les potentiels repreneurs mais l'administrateur judiciaire privilégierait une reprise d'ordre industrielle. 

Une marche de soutien le 15 juin à la Chapelle-Saint-Mesmin

Géraldine Fiacre, PDG de Duralex, les représentants CGT, CFDT, Union Syndicale et FO ont assisté à l'audience. Une audience qui aurait permis de s'assurer que "la situation est bien sur les rails en termes d'exploitation et de trésorerie"

Une vingtaine de jours supplémentaires pour dessiner l'avenir de cette entreprise historique. En attendant le 28 juin, la CGT appelle à une grande marche de soutien, samedi 15 juin, à partir de 14 heures, à La Chapelle-Saint-Mesmin. 

La prochaine audience au tribunal de commerce d'Orléans aura lieu le 17 juillet prochain. 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité