• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Festival de Loire : ambiance anglaise à Orléans autour des bateaux de la Tamise

L'Angleterre et la Tamise sont les invités du Festival de Loire 2019
L'Angleterre et la Tamise sont les invités du Festival de Loire 2019

Le Festival de Loire se déroule du 18 au 22 septembre 2019. Chaque année, un fleuve européen est invité. Pour cette 9e édition, c'est la Tamise qui est à l'honneur. Ambiance britannique sur les bords de Loire.

Par Nicolas Ricoud

Bienvenue à Orléans-sur-Tamise. 590 ans après que Jeanne d'Arc ait chassé les anglais hors de la ville, les voilà de retour, mais cette fois, ils sont les bienvenus. D'autant qu'ils sont arrivés avec de quoi nous faire plaisir : bateaux, gastronomie et même les cloches de Big Ben. A l'occasion de cette 9e édition du Festival de Loire, l'Angleterre est à l'honneur, et plus particulièrement la Tamise, le fleuve invité cette année.

Au détour des allées, on découvre quelques personnalités cachées dans des cabines téléphoniques rouges. Par ici la Reine d'Angleterre, ici Mister Bean qui fait toujours rire les enfants (et les grands). Evidemment, ils ne sont pas vraiment là, disons qu'ils sont bien représentés par des posters géants.
 

Mais pour toucher de vrais symboles venus d'Angleterre, il y a de quoi faire aussi. Déjà, pour les plus gourmands, il y a de quoi manger. A vous les cornets remplis de frites et de poissons panés : le célèbre "fish and chips" à déguster tranquillement installé dans un transat en bord de Loire.

Et un peu plus loin des bords du fleuve royal, c'est en centre-ville que la cathédrale d'Orléans a pris des airs anglais. Toutes les demi-heures, de 9h à 23h les cloches de Big Ben, la célèbre cathédrale londonienne, font vibrer la ville !
 

Perpétuer la tradition

En pleine crise du Brexit, les anglais qu'ont rencontré Amélie Rigodanzo et Agathe Tournoux tentent de faire perdurer outre manche la tradition de la marine fluviale. Sur les quais orléanais, on rencontre Diana qui a revetu un costume traditionnel des années 30.

On est en train de perdre nos traditions, de perdre des éléments de notre histoire. C'est une bonne idée de perpétuer la tradition avant qu'elle ne soit oubliée. Diana, anglaise.

 

Les bateaux anglais du Festival de Loire

Et puis il y a aussi de très jolis bateaux venus d'Angleterre. Une quinzaine sont visibles, soit amarrés sur les quais, soit installés sur la terre ferme. Par exemple, on découvre avec plaisir un bateau spécialement aménagé pour l'heure du thé (le "tea time").
 

Trois types de bateaux sont présentés sur le festival. Il y a le "Gifford", un "narrow boat" de 1926. Un bateau très étroit qui rappelle tout le savoir-faire de la marine fluviale anglaise. "Gifford" mesure 21 mètres de long et 2,13 mètres de large. Il était utilisé pour transporter du goudron puis du pétrole.

"The Severn Punt" (numéro 26), un bateau qui date de 1910, servait jusque dans les années 90 pour la pêche au saumon. Entièrement restauré en 1998, son propriétaire l'utilise à nouveau pour pêcher.

"Cherub", un double skiff navigue sur la Tamise. A Orléans, il porte le numéro 68. Construit en 1895, avec de l'acajou et du chêne, il rappelle la période du canotage !

D'autres embarcations sont à découvrir tout au long des quais d'Orléans.

Et pour aller plus loin, plongez dans notre story publiée le jeudi 19 septembre sur Instagram autour des anglais présents à Orléans pour ce Festival de Loire.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Reportage Fête de la lumière

Les + Lus