Football : bravo et merci à Saint-Pryvé-Saint-Hilaire

Le but de Carnejy Antoine (Saint-Pryvé-Saint-Hilaire) / © A.Heudes
Le but de Carnejy Antoine (Saint-Pryvé-Saint-Hilaire) / © A.Heudes

C'est Monaco, vainqueur 3 buts à 1, qui disputera les 8ème de finale de la Coupe de France, après avoir éliminé Saint-Pryvé-Saint-Hilaire, mais les Pryvatains sont désormais pris au sérieux par les footballeurs professionnels.

Par Alain Heudes

Monaco trop fort 

Sur l'aspect strictement sportif de ce 16ème de finale de Coupe de France il n'y a quasiment aucun regret à avoir.
L'AS Monaco (L1) était venu à Orléans pour se qualifier et a tout mis en place pour y parvenir.
D'abord sur la feuille de match, en alignant ses "4 fantastiques", moins rutilant que ceux du PSG, mais terriblement efficaces avec Wissam Ben Yedder, actuel meilleur buteur de Ligue 1, Jean-Kevin Augustin, ancien attaquant du Paris-Saint-Germain prêté par le RB Leipzig, Stevan Jovetic, passé par Manchester City, l'Inter de Milan et Séville, enfin Keita Baldé, formé au FC Barcelone et international sénégalais.
C'est Baldé, dans ce quatuor offensif appuyé par le milieu russe Aleksandr Golovin, qui se chargera de mettre Saint-Pryvé sous perfusion en moins de 30 minutes.
Une première réalisation dès la 11ème minute, en reprenant une balle repoussée par le portier pryvatain Chatelin, puis un plat du pied à bout portant concluant un jeu en triangle dans la surface pryvataine.
Enfin Wissam Ben Yedder mettait les siens définitivement à l'abri (36ème) d'un puissant tir placé dans le petit filet droit du gardien pryvatain.


La seconde mi-temps pour Saint-Pryvé

A 3-0 à la pause, les monégasques pouvaient lever le pied et permettre aux Loirétains d'exister enfin.
Sans peser particulièrement sur la rencontre, l'équipe habituée aux joutes du National 2, la 4ème division, obtiendra son grââl à la 81ème minute. Une récompense acquise à l'issue d'une belle combinaison sur la droite de la surface de l'AS Monaco et d'un centre milimétré déposé par Quentin Moutiapoullé sur la tête de Carnejy Antoine, l'homme qui avait qualifié Saint-Pryvé au tour précédent face à Toulouse (L1).
Monaco n'aura pas tremblé, mais Saint-Pryvé aura remporté la deuxième partie de la rencontre ! 
  
 



Succès d'estime

Saint-Pryvé-Saint-Hilaire a également remporté le match du coeur.
En jetant toutes ses forces dans la bataille, le club du sud d'Orléans a conquis les 7500 spectateurs agglutinés dans les travées du Stade d'Orléans-La Source.
Dès le coup de sifflet final des applaudissements et des remerciements sont tombés des tribunes.
Dans une arène où l'US Orléans peine à convaincre de son statut d'équipe de Ligue 2, actuelle lanterne rouge, l'aventure pryvataine a redonné de l'allant aux fans de foot orléanais.
Ce public ne sera sans doute pas au stade du Grand-Clos, à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin, lors de la prochaine rencontre de National 2, en revanche il n'hésitera pas à se déplacer l'année prochaine, si le club atteint une troisième fois d'affilée les 16ème de finale, après ses échecs contre le Stade Rennais en 2019 et Monaco cette année.
 
 
 
Football : bravo et merci à Saint-Pryvé-Saint-Hilaire


 

Sur le même sujet

Les + Lus