• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Des inconditionnels de Michael Jackson assignent deux ressortissants américains en justice à Orléans

© AFP
© AFP

L'audience au tribunal d'Orléans aura lieu le 4 juillet 2019. Trois associations, dont l'une domiciliée dans le Loiret, ont porté plainte contre les auteurs d'un documentaire américain qui accusent  Michael Jackson de les avoir abusés sexuellement. 

Par Ch.Launay avec AFP


L'assignation est partie le 14 mars par voie d'huissier vers la Californie, a expliqué l'avocat des trois associations Me Ludot. Les auteurs du reportage se sont livrés à un "véritable lynchage" écrit-il dans son assignation. Le film documentaire porte une "atteinte grave et caractérisée à la mémoire d'un mort". "Une plainte recevable par la justice française. Ce n'est pas le cas aux USA", a précisé Richard Lecocq, président de MJ Street, l'une des associations plaignantes. 

Ce que veulent les trois associations, c'est une condamnation de principe", explique Me Emmanuel Ludot, confirmant une information de RTL.  "L'idole est accusée d'actes de pédophilies et d'avoir organisé un mariage avec un enfant notamment". Des "accusations gravissimes" et une atteinte à la présomption d'innocence estiment les associations. 

"L'image du défunt est atteinte, de même que toute la communauté des fans de Michael Jackson", estime Me Ludot.  
 


Les trois associations réclament chacune un euro symbolique et 10.000 euros de frais de justice. L'une d'elles, Michael Jackson Community, domiciliée à Saint- aurice-sur-Fessard dans le Loiret a déjà fait condamner le médecin de la pop star en février 2014 pour "préjudice d'affection". 

Diffusé début mars sur la chaîne américaine HBO, le documentaire Leaving Neverland d'une durée de quatre heures donne la parole à deux hommes qui évoquent des abus sexuels subis de la part du chanteur pendant des années, alors qu'ils étaient  mineurs. "Ce documentaire est totalement à charge. A aucun moment, les témoignages d'enfants en faveur de Michael Jackson ne sont mis en avant. Pas un mot non plus sur l'enquête du FBI menée pendant treize ans et qui avait abouti  à renoncer aux charges contre lui " avance Richard Lecocq de MJ Street, auteur "La Totale" un livre sur la star paru en 2018. 

Ces allégations de pédophilie surviennent près d'une décennie après la mort par overdose du chanteur. Elles ont incité des stations de radio, au Canada, en Australie  et en Nouvelle-Zélande à ne plus programmer de titres de Michael Jackson. Ce n'est pas la première fois que Michael Jackson est accusé de pédophilie. Mais le format du documentaire, avec de longs témoignages précis en caméra, qui se corroborent l'un l'autre, éclaire l'artiste d'une lumière plus crue que jamais. 

Leaving Neverland sera diffusé en France le 21 mars sur M6. Dans un courrier adressé à M6 en février 2019, Richard Lecocq de MJ Street parle notamment de l'un des auteurs du documentaire James Safechuck . "Allez-vous évoquer le dossier de James Safechuck et de sa plainte pour agression sexuelle également rejetée par la justice américaine le 8 juillet 2017 ? Allez-vous parler de l'enquête des services sociaux américains concernant Michael Jackson, qui, également, a été clôturée sans aucune preuve contre lui ? Allez-vous parler du jugement de 2005 et des déclarations de son innocence par la justice américaine sur pas moins de dix chefs d'accusations ? " 

L'audience au tribunal d'Orléans aura lieu le 4 juillet 2019.

Sur le même sujet

Opération poubelle la vie

Les + Lus