Cet article date de plus de 5 ans

Jazz à l'Evêché du 22 au 25 juin à Orléans

En juin, le jazz prend ses quartiers au Jardin de l’Evêché : 4 jours de concerts gratuits dans ce site bucolique où se retrouvent de grands artistes de jazz, mais aussi de jeunes talents.
Du 22 au 25 juin 2016, la mairie d’Orléans présente sa nouvelle édition du festival Jazz à l’Évêché.

Entièrement relooké façon Chicago ou New York des années 60’ / 70’, le jardin de l’Évêché se transforme en club de jazz à ciel ouvert et joue le contraste entre vintage et modernité.

Une vingtaine d’artistes, musiciens et chanteurs de jazz faisant l’actualité des scènes locales, nationales et internationales sont programmés.

Les 25 concerts entièrement gratuits feront la part belle tant aux classiques qu’aux propositions parfois innovantes de la nouvelle génération du jazz.




LE PROGRAMME PASSÉ


Samedi 25 juin

► De 16h à 18h – Centre-ville / à 19h30 et 21h – Jardin de l’évêché (inter-plateaux) : Déambulation en centre-ville de l’Espérance de Saint-Coin

C’est à mi-chemin entre l’hommage sincère et l’autodérision que l’Espérance de Saint-Coin propose une image en trompe-l’œil des harmonies municipales. Du jazz au free hip-hop en passant par des chœurs d’hommes allègrement patriotes, de l’officiel à l’absurde, ces douze musiciens - comédiens tonitruants - revisitent la pompe des musiques de défilé et livrent à la rue un spectacle musical décalé, drôle et poétique.


Grande Scène 16h15Giffaulogy Synthesis Acoustic Jazz Ensemble

Une rencontre de deux enseignants des conservatoires d’Orléans et de Saint-Jean-de-la-Ruelle et de leurs élèves. Un échange esthétique autour d’un répertoire qui permet de retrouver des grands noms du jazz d’aujourd’hui. La recherche, enfin, d’un équilibre entre écriture et improvisation. Ce concert est l’aboutissement d’un travail réalisé pendant plusieurs semaines avec les deux groupes d’étudiants.

durée de la vidéo: 00 min 42
Giffaulogy Synthesis Acoustic Jazz Ensemble au Jazz à l'Evêché, le 25 juin 2016

Grande Scène 17h30 : Alexandra Grimal

Une quinzaine de musiciens de Musique & Equilibre, des conservatoires d’Orléans et d’Olivet explorent l’univers musical d’Alexandra Grimal. Cette saxophoniste, compositrice et improvisatrice, actuellement en résidence à la Scène nationale d’Orléans, conduira ce groupe dans la diversité des techniques, des modes de création avec rigueur, générosité et foisonnement.
Grande Scène 18h45 : Trip Hop Jazz (Trublion & Supafuh)

De jeunes musiciens, en formation professionnelle à Musique & Equilibre, partageront la scène avec Trublion et Supafuh, membres du groupe «La Vie d’Artiste», pour un concert mélangeant jazz, rap et électro… Supafuh, auteur, compositeur, interprète, DJ et réalisateur artistique aux machines, et Trublion, auteur-interprète, à la voix, revisiteront leur répertoire suite à un travail de création avec ces artistes en herbe.

Grande Scène 20h : Gauthier Toux Trio

Gauthier Toux a étudié le piano classique au conservatoire de Chartres. Elève jusqu’en 2011 d’Antoine Delaunay et Jean-Jacques Ruhlman, il est admis à la Haute Ecole de Musique de Lausanne où il obtient un master en jazz performance. C’est en 2013 qu’il crée son trio, avec lequel il enregistre un premier album en 2015 (More than ever). Espace de métissage, de recherche de sonorités, le trio est inspiré par la nouvelle vague du jazz et le hip hop, sans jamais renier la tradition.

Grande Scène 21h30 : Push up !

Hommage à la Great Black Music, les compositions de Push Up ! voyagent ainsi entre soul, rock, slam dans un esprit festif et amical, furieusement efficace sur scène. Push Up ! ou la black soul rock coalition made in France, se compose d’une équipe de fous furieux : amis à la ville et complices sur scène. On y retrouve la voix de la jazz-diva Sandra NKaké qui vient compléter la voix de velours de Karl The Voice et le slam du poète Allonymous, les rythmiques groovy de Jean Phi Dary s’associent aux flûtes envoûtantes de Jî Drû.


Petite Scène 23h : Claude Plaisir et son nouvel ensemble moderne

Rencontre de trois générations de musiciens pour des reprises de standards. Un swing joyeux.

 


Vendredi 24 juin

► Grande Scène 12h30Benoît Lavollée

Les sons des pulsars voyagent longuement dans le milieu interstellaire avant de nous parvenir. Ces échantillons sonores, issus de la rotation rapide d’étoiles lointaines, seront utilisés de manière interactive. Le résultat de cette mixture sera un concert en forme de «Pulsations-prétextes», un fil de pièces originales entrecoupées d’improvisations. Invité pour l’occasion par le quartet composé d’élèves de la classe de jazz du Conservatoire, le percussionniste orléanais Benoît Lavollée viendra sans aucun doute ajouter une dimension rythmique et sa touche très personnelle à l’ensemble.

► Grande Scène 19h30 : Séisme

La majorité des scientifiques expliquent l’origine des tremblements de terre par la tectonique des plaques. Séisme est un quartet orléanais réuni autour de la musique du saxophoniste David Sevestre. On y retrouve Nicolas Le Moullec, bassiste avec qui il a partagé la scène des “Vendeurs d’enclumes”, Jérôme Damien, pianiste au talent protéïforme, et Adrien Chennebault à la batterie. Cette équipe de choc «tectonise» les couches de son son, s’agite sur son échelle de magnitudes et laisse jaillir une éruption de notes et de sonorités venant du plus profond de l’écorce terrestre…

► Grande Scène 20h30Shaï Maestro Trio

Maestro! Son nom sonne comme une élégance, une évidence, une promesse de surprendre, d’émouvoir et de briller. Depuis quelques années, et en toute discrétion, Shaï Maestro s’impose dans le cercle fermé de ceux qui se révèlent comme une référence du trio jazz moderne. Né dans un village près de Tel-Aviv le 5 février 1987, le piano classique le happe dès l’âge de cinq ans. Il découvre le jazz, trois ans plus tard, à l’écoute de Gerhswin Songbook d’Oscar Peterson. "La musique, pour moi, a été un déclencheur de vie jusque dans les recoins infinis de mon existence. Elle fut un miroir intérieur des plus cruels, comme un dessein, comme un ennemi et comme mon meilleur ami. […] si le musicien est assez honnête et assez ouvert, elle devient la représentation de qui il est."

Petite scène 22h30 : Majnun trio

L’afro-blues, le jazz, la transe sont les différentes couleurs qui composent la fresque musicale de Majnun. Le groupe se produira en trio.

Jeudi 23 juin

► Grande Scène 12h30Les Voilà Voilà

CHANSON JEUNE PUBLIC, À PARTIR DE 5 ANS
Les Voilà Voilà font la part belle au Jazz et à l’improvisation...
Avec une veine jazzeuse et rieuse, une plume tendre où le chant d’une maman arrête la pluie, où des poux plantent leurs chapiteaux sous les chapeaux et où Papa rouspète en vacances au volant.
Grande Scène 19h : Lakko Trio

Depuis plusieurs années, Lakko revisite l’image d’un trio classique de percussion en ouvrant les barrières de styles.
Pour la nouvelle création qu’ils donneront au jardin de l’Évêché, Benoît
Lavollée et Rémi Bernard ont invité un pilier du “Tricollectif”, le batteur orléanais Adrien Chennebault.
Ces trois musiciens spécialisés dans différents domaines de la percussion (classique, jazz, world…) nous feront voyager parmi les timbres et les couleurs de cette grande famille d’instruments. Un univers unique et personnel où l’écrit et l’improvisation s’entremêlent pour laisser la place au seul leader : la percussion.

Grande Scène 20h30 : Paolo Fresu Devil Quartet

Paolo Fresu est l’un des plus grands trompettistes de jazz d’aujourd’hui, l’un des plus titrés et l’un des plus sensibles et généreux. Déjà présent en 2013 sur la scène orléanaise, Paolo Fresu offrira de nouveau cette sonorité, pleine, claire, tranquillement joyeuse, dont il émane une certaine lumière, directement inspirée de ses maîtres, Miles Davis et Chet Baker.
Dans sa trompette coule la même sève qui a donné du prestige et du glamour à la nouvelle vague du jazz européen. Il sait imposer sa fantomatique et paradoxale présence : une sonorité tendrement acidulée, avec ce quelque chose de tranchant dans le phrasé, elliptique et somptueusement délié, ces lignes nettes, précises, élégantes et simultanément une certaine langueur méditerranéenne, une sensualité ultra sophistiquée tout en nuances.
durée de la vidéo: 00 min 30
Paolo Fresu Devil Quartet à Jazz à l'Evêché 2016.
► Petite scène 22h30 : Opyom

Ce quartet se construit autour du guitariste et compositeur Clément Peyredieu. Il fait le choix d’une écriture riche en asymétries et en
circonvolutions mélodiques, géométriques. Sa musique est résolument influencée par le jazz des années 2000 de Dave Holland, Chris
Potter ou encore Brad Mehldau.


 

Mercredi 22 juin 

► Grande Scène 19h : OjazzO

Le jazz, matière organique, vivante, en perpétuelle évolution. Les dix musiciens de la formation orléanaise OjazzO (Organic Jazz Orchestra) se sont donnés pour objectif de faire évoluer cette matière première, puisée dans leurs propres compositions comme dans les répertoires actuels des big bands et petites formations. Les pièces, arrangées sur mesure pour ce tentet, nous transportent dans des ambiances mouvantes, les timbres changeant au gré des instruments déployés par les musiciens. 


► Grande Scène 20h30 : China Moses

« China Moses est joueuse. Comme une petite fille qui met le Bronx dans un musée, China Moses joue avec des formes que d’autres ont tellement sacralisées qu’ils en sont restés tétanisés.
Sa voix mezzo se love dans la soie de somptueuses ballades, la plainte est digne, loin des trémolos, avec comme seuls ornements, des syncopes de sanglots qui ont jeté la pudeur aux orties. Mais surtout, elle est une des rares jeunes femmes de son temps à renouer avec le up tempo, avec le swing des anciennes. La grâce dans un tempo implacable, le sourire au détour d’un phrasé, l’émotion au bord des larmes, China Moses, entourée d’une équipe
de musiciens transgenre et décomplexée, réécrit la mythologie d’une chanteuse de jazz du vingt-et-unième siècle, sortie d’un cabaret cosmique aux confins d’une lointaine galaxie. »

André Manoukian

durée de la vidéo: 01 min 22
China Moses Jazz à l'Evêché 2016


Inter-plateau 20h : Les Véritables Ducs

durée de la vidéo: 01 min 32
Les Véritables Ducs Jazz à l'Evêché 2016


Petite scène 22h30 : Ateliers Baptiste Dubreuil

Le pianiste Baptiste Dubreuil encadre depuis de nombreuses années les ateliers jazz du Moulin de la Vapeur à Olivet et de l’Ecole de musique
de Saran. Cet « after » lui donne l’occasion de présenter trois ateliers et d’inviter son frère Bertrand Dubreuil au saxophone.
Jamsession autour de Herbie Hancock, Quincy Jones, Weather Report, Deep Purple ou encore Kenny Wheeler.

 Le programme complet de Jazz à l'Evêché ici 

Le festival ferme ses portes ce samedi 25 juin 2016 et le bilan est positif, notamment grâce aux beaux jours. Chaque jour, la jauge de 2800 personnes était pleine pour assister à un programme de concerts éclectiques avec des têtes d'affiche comme China Moses. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture festival jardins sorties et loisirs