C’est l’une des fêtes les plus importantes du calendrier. Le 15 août, les chrétiens célèbrent l’Assomption. Une date importante tant par sa symbolique religieuse qu'historique. Ordonné prêtre, il y a quelques semaines, l’ancien séminariste d’Orléans, Foucauld Pommier nous répond.

Pour beaucoup, le 15 août renvoie aux vacances, ou à week-end prolongé, sans qu'ils sachent pour autant pourquoi le jour est férié. Pour les chrétiens, la date reste sacrée, et a eu son importance historique en France. Pour en savoir plus, nous avons posé trois questions au père Foucauld Pommier. Jeune prêtre ordonné le 25 juin dernier, et qui va célébrer ce mardi 15 août, sa première grande messe.

France 3 : L’Assomption marque la montée au ciel de la Vierge Marie, qu’est-ce que cela signifie pour les Chrétiens ?

Foucauld Pommier : Cela représente beaucoup. Marie a été choisie par Dieu pour porter son fils. Elle fait le lien entre le Ciel et la Terre. Pour autant, l’Assomption ne signifie pas qu’elle devient une déesse. Elle est celle qui est la plus proche de Dieu, et en même temps, c’est une femme de ce monde. Cela signifie que nous aussi, nous pouvons monter au Ciel, qu’il y a une place pour nous là-haut. La Vierge Marie est la première à nous le dire.

Le 15 août est aussi une fête très populaire, pour quelles raisons ?

Qu’on soit très croyant ou non, qu’on se rende à la messe souvent ou non, la Vierge Marie nous parle à tous car on a tous eu une mère, et le visage d’une mère est l’une des choses les plus précieuses. Et puis cette date tient une place importante. Historiquement, avant le 14 juillet, notre fête nationale était le 15 août (sous Napoléon, entre 1806 et 1813, ndlr). En guise de reconnaissance, suite à la naissance de son fils, le roi Louis XIII publie en 1638 un édit officiel qui consacre Marie comme la sainte patronne de la France.

Comment vous préparez-vous pour célébrer le 15 août ?

On la prépare comme une grande messe. On sait qu’il va y avoir du monde. Des habitués, mais aussi des gens qui n’ont pas l’habitude de venir à la messe. C’est un rendez-vous à ne pas manquer. Il faut faire les choses correctement, réussir à trouver les mots justes, afin de s’adresser à tout le monde lors de l’homélie. La messe est aussi plus longue, la préparation est plus importante, il y a aussi plus de chants et d’instruments, l’ambiance est plus festive. Et puis, il y a une procession avant ou après.