• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Judo : qui sont les athlètes orléanaises sélectionnées pour le Paris Grand Slam 2019 ?

Audrey Tcheuméo fait partie des quatres licenciées de l'US Orléans sélectionnées pour le Paris Grand Slam 2019. / © MAXIM SHIPENKOV/EPA/MaxPPP
Audrey Tcheuméo fait partie des quatres licenciées de l'US Orléans sélectionnées pour le Paris Grand Slam 2019. / © MAXIM SHIPENKOV/EPA/MaxPPP

Après leurs bons résultats aux championnats de France de première division, les 3 et 4 novembre, plusieurs licenciées de l'US Orléans ont été sélectionnées par Fédération Française. 

Par Yacha Hajzler

Déjà 4 Orléanaises dans une sélection pas encore tout à fait finalisée. Après leurs bons résultats aux championnats de France de 1ère division le week-end dernier, plusieurs licencées de l'US Orléans ont été choisies par la Fédération Française de Judo.

Elles représenteront leur pays au Paris Grand Slam 2019, une compétition d'envergure mondiale, qui fait partie des quatre tournois du Grand Chelem et se déroulera les 9 et 10 février prochains. 
 

Hélène Recevaux concourra dans la catégorie des -57kg. L'athlète sort d'une saison compliquée : battue dès son entrée en lice aux championnats d'Europe de Tel-Aviv, elle s'est également déclarée "très déçue" de sa performance aux mondiaux de Bakou, où elle a été vaincue en finale de repêchage.

Spécialiste de l'o-uchi-gari (littéralement : "grand fauchage intérieur"), Hélène Recevaux devrait arriver d'autant plus motivée au Grand Slam, où elle avait décroché une médaille d'argent l'année dernière. 
 

Maëlle Di Cintio concourra dans la catégorie des -63kg. La jeune femme est devenue, le week-end dernier, championne de France en 1ère division, grâce à un ippon exemplaire après seulement deux minutes de combat. C'est déjà la quatrième fois qu'elle obtient ce titre depuis 2011. 

Après sa victoire, elle déclarait au Républicain Lorrain : "Les entraîneurs nationaux attendaient que je confirme, tout simplement. Le fait d’avoir réussi ne leur laisse pas trop le choix. Ils devront penser à moi pour les prochaines grandes échéances". Son appel semble avoir été entendu. 
 

Audrey Tcheuméo concourra dans la catégorie des -78kg. Depuis sa médaille de bronze au JO de Londres et sa médaille d'argent aux JO de Rio, plus besoin de présenter Audrey Tcheuméo. La seule judokate citée par Booba dans l'une de ses chansons n'était pas aux championnats de France, ayant préféré pour se préparer les championnats du monde militaires de Rio de Janeiro. 

Médaillée d'or au Grand Slam l'année dernière mais battue en final des championnats d'Europe 2018 à Tel-Aviv, on attend le retour en flammes de Tcheuméo, qui aura sans doute à coeur de conserver son titre. 
 


Julia Tolofua concourra dans la catégorie des +78kg. Championne de France de 1ère division en 2017, le phénomène Julia Tolofua est reparti médaillé d'argent de l'édition 2018. Déjà sélectionnée l'année dernière pour le Paris Grand Slam, la wallisienne était tombée au deuxième tour, un échec que certains observateurs attribuaient à son manque d'expérience. 

Avec une année supplémentaire pour prendre de la bouteille, la prometteuse recrue de l'US Orléans devrait cette fois aller au bout de la compétition. 

Crédits illustrations : Wankul Creator (application lancée par les youtubeurs Laink et Terracid du Wankil Studio. Illustrateur : Osgilia.)

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus