Le cancer du sein est plus meurtrier en Centre-Val de Loire qu'ailleurs en France

C’est le coup d’envoi de la vingt-huitième édition d’Octobre Rose, campagne autour des cancers du sein. La mobilisation autour du dépistage précoce est plus que jamais à l’ordre du jour, car il augmente singulièrement les chances de guérison.

Une femme sur huit sera touchée par le cancer du sein en France. 12 000 d’entre elles en meurent chaque année. Des chiffres qui font froid dans le dos. Normal : c’est le cancer le plus meurtrier chez la femme en France. Alors chaque année, il est bon de rappeler à toutes, la nécessité du dépistage. Pour les femmes de 50 ans et plus, il est recommandé d’effectuer une mammographie tous les deux ans. Un examen pris en charge par l’assurance maladie. L’an dernier moins de 43% des femmes concernées se sont pliés à cette règle. 

En Centre-Val de Loire,  50% des femmes réalisent un dépistage, c'est plus que la moyenne nationale

Plus le cancer est détecté tôt, plus les chances de guérison sont grandes.   Ce credo, répété par tous les professionnels qui suivent de près cette maladie a beaucoup de mal à être entendu par les principales intéressées.  Comme l’explique le docteur Emilie Fetissof, du centre régional de coordination des dépistages des cancers, au micro de nos confrères de France Bleu, le cancer du sein reste un sujet tabou dont on a du mal à parler. Il faut savoir qu’en Centre-Val de Loire, ce cancer a tué l’an passé plus qu’ailleurs en France.   Point positif, dans notre région on a à peu près 50% de femmes qui réalisent leur dépistage. Un chiffre un peu supérieur à la moyenne nationale. Mais largement insuffisant. C’est pourquoi les associations organisent sur tout le territoire de notre région des rendez-vous où échanger, parler, apprendre, participer. De simples règles d’hygiène de vie aident grandement, comme une alimentation saine, de l’activité physique, et une maîtrise du tabac et de l’alcool.     Malgré la crise sanitaire liée à la covid-19, le dépistage et les soins continuent.   Le centre de coordination de dépistage des cancers de centre-val de Loire le rappelle sur son site : il fonctionne normalement. C’est-à-dire que les dépistages ont bien lieu, sauf bien sûr en cas de symptômes covid et cas déclarés. Tout se fait, il n’est pas inutile de le rappeler pour celles qui seraient inquiètes, dans le respect des gestes barrière et des consignes de sécurité. Il est nécessaire d’effectuer les examens recommandés par son professionnel de santé après un dépistage afin de ne pas retarder la prise en charge.  

Des manifestations Octobre Rose un peu partout en région Centre-Val de Loire

Octobre Rose c’est aussi l’occasion de récolter des fonds pour la recherche médicale. Reconnaissable par son célèbre ruban rose, c’est l’association du même nom qui organise la campagne. En 2021 elle est intitulée « la marche des seins » avec un slogan « prenez rendez-vous avec vos seins ! Tous les ans allez chez un médecin ». De nombreuses courses vont être organisées. Et de nombreux produits dérivés seront en vente pour aider au financement de la recherche. Mais ce qui peut le plus aider, c’est d’aller se faire dépister. Afin que le nombre de femmes mortellement touchées par cette maladie puisse diminuer significativement. Car un cancer précoce détecté a 9 chances sur 10 de guérir.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
octobre rose société santé femmes region centre-val de loire