Le niveau de la Loire et le mauvais temps perturbent le bon fonctionnement des guinguettes au bord du fleuve royal

Les guinguettes de bord de Loire attendent avec impatience le retour des beaux jours à Orléans.

En face de la place de Loire, le bar du Ponton et le local attenant où sont servis les petits plats à emporter ressemblent de loin à des boites à chaussures. Hermétiquement closes.
Prévue le 23 mai, l'ouverture de la guinguette est repoussée a minima au vendredi 7 juin. La Loire n’affleure plus le ponton, elle baisse tout doucement, chaque jour un peu plus mais pas suffisamment pour installer le système d’arrivée d’eau sous le bar. Les trois gérants qui ont repris le lieu il y a trois ans temporisent. Ils acheminent petit à petit l’équipement nécessaire à la restauration. 

Habituellement, les trois premiers weekends d’ouverture sont très dynamiques, cette fois nous ne sommes pas sûrs à 100 % que la soirée guinch’ du 8 juin pourra se tenir.

Emmanuelle Hullot, co-gérante du Ponton

En attendant les beaux jours 

Les DJs qui jouent de leur playlist viennent des environs d’Orléans, il est envisageable de les reprogrammer. C’est plus compliqué en revanche pour l’équipe de serveurs et de cuisiniers qui rempile chaque année : "Nous avons reculé au 1er juin le début de leur contrat, nous n’irons pas au-delà. C’est une équipe de fidèles mais ils n’auraient aucune difficulté à trouver du travail ailleurs "  assure Emmanuelle.
La programmation musicale, c’est sa partie. Les premiers concerts sont annoncés pour la mi-juin. C'est rarement le cas avant. "Les anciens tenanciers de la guinguette nous ont prévenu qu’à cette époque de l’année des mini crues de Loire pouvaient survenir, comme en 2016. Aussi, nous veillons à ne pas organiser des concerts tout de suite".

La guinguette du Ponton mise sur le beau temps pour rattraper le manque à gagner. Un temps estival est annoncé dans une semaine sur Orléans, pile pour le jour de la réouverture. 26° à l’ombre, un peu plus en bord de Loire sur le ponton face au soleil couchant. Un rêve pour tout à chacun comme pour les deux autres guinguettes ligériennes qui ont ouvert un peu plus tôt début mai.
Entre deux éclaircies, le Boui-Boui en aval du Pont Thinat a maintenu le cap. Rive gauche, quai de Prague, la grande tente installée près de la guiguette de la Paillote a permis aux amateurs de musique d'écouter les concerts les pieds au sec. Mais les jours de trop forte pluie, les deux établissements de plein air ont dû baisser pavillon. Eux-aussi aspirent aux beaux jours. 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité