Les Fêtes de Jeanne d'Arc 2021 seront adaptées à la crise sanitaire

La 592e édition des fêtes johanniques d'Orléans (Loiret) commencera le 29 avril prochain. À quelques jours du démarrage des festivités, le programme n'a pas encore été dévoilé. Il a été modifié à cause de la crise sanitaire. Les organisateurs attendent les derniers arbitrages de la Préfecture.

Mathilde Edey Gamassou (Jeanne d'Arc 2018) a remis à Blandine Veillon (Jeanne d'Arc 2019) symboliquement l'épée
Mathilde Edey Gamassou (Jeanne d'Arc 2018) a remis à Blandine Veillon (Jeanne d'Arc 2019) symboliquement l'épée © France 3 CVDL

Dans ce contexte indécis dû à la crise du Covid-19, il y a très peu de certitudes. Mais les organisateurs des fêtes de Jeanne d’Arc en sont sûrs : elles auront lieu. Elles seront adaptées aux règles sanitaires. "La Mairie d’Orléans met tout en œuvre pour proposer aux Orléanais une alternative à ces festivités", explique la municipalité dans un communiqué.

L’année 2021 marque la 592e édition des fêtes johanniques. Elles commémorent la libération d’Orléans des Anglais en 1429, par la jeune fille venue de Domrémy. "On se rend compte qu’on a besoin de Jeanne d’Arc. Elle représente une façon de se retrouver. Elle est conviviale", estime Bénédicte Baranger, Présidente de l’association Orléans Jeanne d’Arc.

Concert électro et marché médiéval annulés

On sait, depuis le 04 janvier dernier, que le set électro a été annulé. Selon la Mairie d’Orléans, il rassemble chaque année près 40 000 personnes. Impossible à organiser. Exit aussi les animations à la Source et le marché médiéval que la municipalité "a essayé de maintenir jusqu'au bout. Mais beaucoup d'exposants disaient qu'il n'y aurait personne", raconte Jean-Pierre Gabelle, élu orléanais en charge des festivités. Quid des conférences et des visites ? "On est suspendu aux autorisations préfectorales", répond Bénédicte Baranger. "Il n'y aura pas de défilé militaire, civil comme on a l'habitude pour faire les 3, 4 km le jour du 8 mai", indique Jean-Pierre Gabelle.

Ouvertes pendant les confinements, les églises pourront accueillir les messes, dans le respect des règles déjà en vigueur. Quant à la remise de l’épée et de l’étendard, ces moments incontournables des festivités seront maintenus sous une forme "vraisemblablement quasi normale. Reste à définir la diffusion et la jauge du public. À ce jour, on ne peut rien dire", reconnait Bénédicte Baranger, qui a incarné la Pucelle d’Orléans en 1975. "On travaille à plusieurs scénarios, quelles que soient les autorisations et les non-autorisations qui nous seront données, on est prêt".

Les fêtes johanniques sont censées démarrer le 29 avril prochain. En attendant le feu vert de la Préfecture, Raphaëlle Camphuis, la Jeanne 2021, se prépare en suivant ses cours d’équitation. Au cas où.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fêtes de jeanne d'arc fêtes locales événements sorties et loisirs