Loiret : à Darvoy, la bataille municipale oppose deux communistes

Deux figures communistes locales, Michel Guérin (à gauche) et marc Brynhole (à droite), se présentent à la mairie de Darvoy, dans le Loiret. / © France 3 Centre-Val-de-Loire
Deux figures communistes locales, Michel Guérin (à gauche) et marc Brynhole (à droite), se présentent à la mairie de Darvoy, dans le Loiret. / © France 3 Centre-Val-de-Loire

Dans la petite commune de Darvoy (Loiret), près d'Orléans, deux grandes figures communistes locales s'opposent en vue des prochaines élections municipales de mars 2020. A 86 ans, Michel Guérin s'estime trahi par le candidat Marc Brynhole et a décidé, lui aussi, de se déclarer candidat.

Par Antoine Belhassen

"Ici, à la campagne, on dit qu'il ne faut jamais mettre deux coqs dans le poulailler", confie la tête haute Michel Guérin. L'ancien maire de Saran de 1977 à 2010 s'est lancé dans une nouvelle bataille politique, début janvier : les municipales de Darvoy, dans le Loiret.

Une ambition motivée par ce qu'il juge être une "trahison". Fin décembre, il découvre qu'il ne fait plus partie de la liste d'une autre figure communiste locale, candidate à la mairie de Darvoy : Marc Brynhole.


Une nouvelle bataille politique à 86 ans

"Je pense qu'il a eu peur que je lui nuise en me gardant sur la même liste électorale. Ils ont fait en sorte de me mettre dehors", regrette-t-il avant de ne pas décolérer : "Ce que je trouve impensable c'est que l'on accepte que je forme la liste, que je ramène près de quinze personnes et que l'on me dise au dernier moment que je suis trop vieux. Je l'ai mal pris. J'ai eu l'impression que l'on se foutait de moi et des Darvoisiens."

A 86 ans, il n'en fallait pas davantage pour pousser l'actuel conseiller municipal de Saran depuis 1965 a faire de l'ombre à son ancien confrère politique. Michel Guérin parvient rapidement à trouver 18 colistiers prêts à le suivre, et à lui succéder... Car, en cas de victoire, il promet de céder le fauteuil de maire d'ici un an et demi.

"Nous sommes de passage"

Marc Brynhole, 66 ans, fait figure de nouvelle tête dans cette opposition. Même si l'élu n'en est pas à son premier coup d'essai en politique après 15 ans au conseil national du Parti communiste français (PCF), 20 ans au conseil régional et 30 ans au conseil municipal de La Ferté-Saint-Aubin.

Celui qui ne souhaite pas faire de déclaration sur son nouvel opposant a tout de même laissé échapper qu'il voulait "faire une liste de la jeunesse parce que nous sommes là de passage. Nous sommes de passage dans les responsabilités", avait-t-il déclaré lors d'une de ses réunions ouvertes au public, devant un certain... Michel Guérin.

"Ce qui m'anime c'est le rassemblement. Un village de 2 000 habitants n'a qu'un seul objectif : c'est d'être uni face aux problèmes qu'ils rencontrent. C'est la seule question qui m'intéresse, sinon je ne serais pas sur cette liste", avance-t-il. 

Début février, Michel Guérin a proposé une "union des forces" avec son opposant Marc Brynhole. Mais, l'issue de cette opposition devra sans doute attendre les dimanches 15 et 22 mars prochains.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus