Loiret : un nouveau président pour la FNSEA 45 avec l'envie de “rajeunir la fédération”

Le conseil d'administration de la FNSEA du Loiret a élu son nouveau président, mardi 18 février. / © Christophe Petit Tesson/MaxPPP
Le conseil d'administration de la FNSEA du Loiret a élu son nouveau président, mardi 18 février. / © Christophe Petit Tesson/MaxPPP

L'ancien premier vice-président de la FNSEA 45, Patrick Langlois est devenu, ce mardi 18 février, le nouveau président du syndicat agricole dans le Loiret. Parmi les premiers objectifs de ce céréalier : rajeunir la fédération et ses adhérents.

Par Antoine Belhassen

Changement de tête au plus haut de la FNSEA du Loiret. Le conseil d'administration du syndicat agricole s'est réuni, mardi 18 février, afin d'élire son nouveau président pour les trois prochaines années : il s'agit de Patrick Langlois, ex-premier vice-président de l'organisation dans le département.

Ce céréalier d'une exploitation de 120 hectares à Autruy-sur-Juine est impliqué dans le syndicalisme depuis de nombreuses années. Il avait notamment en charge le dossier "dégâts de gibier" depuis 2013, qu’il continuera à mener.

Renouveler les générations

"Permettre aux agriculteurs de retrouver la fierté d’exercer leur métier en reconnectant la société à ses agriculteurs et apporter encore plus de solutions dans les exploitations, tout en gardant les pieds sur terre et en travaillant ensemble dans l’intérêt général" figurent parmi les nouvelles priorités de Patrick Langlois.

Alléger l’étau administratif, diminuer les dégâts de gibier, développer de nouveaux projets collectifs comme le photovoltaïque, faciliter le quotidien des agriculteurs notamment face aux aléas climatiques… autant d’objectifs que s’est fixée la nouvelle équipe.

Mais Patrick Langlois souhaite avant tout rajeunir la fédération et ses adhérents : "C'est un problème auquel fait face l'agriculture. Il va falloir détecter des jeunes pour assurer un renouvellement des générations", explique le céréalier de 55 ans à "l'esprit toujours jeune", comme il le précise.
 
 

"Il a pris de plus en plus d'importance"

Patrick Langlois prend la suite de Cédric Benoist, qui ne souhaitait pas se représenter : "J'ai d'autres fonctions, j'ai des responsabilités dans les bureaux de la FNSEA au niveau départemental et régional, je travaille également pour l'AGPB (Association générale des producteurs de blé)... Tout ça demande beaucoup de temps et j'aimerais continuer à monter sur mon tracteur deux à trois fois par semaine. Puis, il fallait passer à autre chose, de jeunes pousses arrivent dans la fédération et on ne peut que s'en réjouir."

"Cela devrait très bien se passer avec Patrick", confie l'ancien président de la FNSEA 45. "Il a pris de plus en plus d'importance depuis 2013. Il a très bien géré le dossier dégâts de gibier. Et il a toutes les qualités pour s'occuper des autres problématiques."

Il sera épaulé par Jean-Louis Le Faucheux, nouveau secrétaire général. Cet éleveur laitier à Sully-sur-Loire gère un troupeau de 65 vaches laitières produisant 500 000 litres par an et une partie céréalière omniprésente sur sa ferme.

Sur le même sujet

Les + Lus