Loiret : quatre personnes hospitalisées en urgence après une intoxication au monoxyde de carbone

Les pompiers sont intervenus en force à Saran ce 16 janvier après une intoxication au monoxyde de carbone dans un appartement. Les quatre victimes ont été transportées en urgence relative au centre hospitalier d'Orléans.

© Vincent Isore / Maxppp

Une trentaine de pompiers est intervenue rue de Montjoie à Saran, ce samedi 16 janvier vers 15h15. L'alerte a été donnée après que quatre personne d'un appartement de la rue ont été intoxiquées au monoxyde de carbone. "Comme nous sommes en période hivernale, nous déployons des moyens relativement importants dès que nous avons ce genre d'alerte", précisent les pompiers.

De fait, les quatre victimes ont pu être secourues à temps, et ont été transportées en "urgence relative" au Centre hospitalier régional d'Orléans. Deux des quatre personnes, examinées sur les lieux de l'intervention par les secours, ont été accompagnées par un médecin pendant le transport.

Selon l'ARS, l'intoxication au monoxyde de carbone est "la première cause de mortalité accidentelle par toxique en France". Ce gaz asphyxiant, incolore et inodore qui résulte d’une combustion incomplète, et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane, charbon, essence, fuel, gaz naturel, pétrole, propane. Une intoxication grave peut conduire à la perte de conscience en quelques minutes, puis au décès. Il peut aussi entraîner des séquelles, parmi lesquelles des troubles nerveux ou des atteintes cardiaque.

Depuis le mois de novembre, la préfecture de la région Centre-Val de Loire a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation aux risques liés au monoxyde de carbone.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers monoxyde de carbone