Municipales 2020 : Serge Grouard en tête des sondages à Orléans, Olivier Carré et Jean-Philippe Grand au coude à coude

Qui décrochera la mairie d'Orléans ? Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Qui décrochera la mairie d'Orléans ? Photo d'illustration / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

D'après un sondage Ipsos commandé par France Bleu et publié ce 13 février, Serge Grouard arriverait en tête des intentions de vote à Orléans avec 32% des voix. Olivier Carré arrive deuxième avec 24% et le candidat écologiste Jean-Philippe Grand est à 22%

Par Bertrand Mallen

Il s'agira sans doute du seul sondage avant l'échéance électorale orléanaise. Une étude commandée notamment par France Bleu Orléans et la Tribune Hebdo dévoile les grandes tendances à un mois du premier tour des élections municipales. Fort de ses deux premiers mandats et de sa notoriété, Serge Grouard se détache nettement de ses concurrents avec 32% des voix, dont une bonne moitié de celles et ceux qui avaient voté pour lui en 2014. Il profite également du soutien des plus de 60 ans, la classe d'âge qui vote le plus.

 

Un trio de tête serré

Si Serge Grouard est le favori des électeurs de droite, dont 78% le préfèrent, Olivier Carré semble de son côté un peu à la traîne, et ne charme qu'une moitié des électeurs macronistes. A 24% des intentions de votes, le maire sortant a toutefois un mois pour rattraper son retard en s'appuyant sur sa notoriété et sa popularité. Les candidats marqués à droite risquent aussi d'être tentés de chasser sur les terres du RN, qui n'a pas présenté de liste à Orléans.
 


Troisième homme du sondage avec 22%, l'écologiste Jean-Philippe Grand souffre d'un manque de notoriété puisque "71% des Orléanais ne le connaissent pas" d'après l'étude. "C'est la démonstration qu'il va falloir convaincre, notamment les jeunes qui sont venus voter massivement aux européennes", constatait le candidat, qui espère faire de l'écologie et du social "les deux piliers" de sa stratégie pour les municipales.
 

 

Ralliera, ralliera pas ?

Derrière le trio de tête se retrouvent trois listes au coude à coude aux environs de 7% : la liste PS-PCF de Baptiste Chapuis, la centriste Nathalie Kerrien et la France insoumise de Valentin Pelé. Loin derrière, l'indépendant Tahar Ben Chaabane (2%) et la candidate de Lutte ouvrière Farida Megdoud (1%) clôturent le sondage.

Malgré les chiffres, cette "photographie" des intentions de vote laisse néanmoins un certain nombre de zones d'ombres. A un mois du scrutin, 17% des électeurs n'ont pas encore fait leur choix. Etant donné les ralliements possibles pour les listes d'Olivier Carré ou de Jean-Philippe Grand au second tour, la possibilité d'une triangulaire serrée est loin d'être exclue.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus