• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : comment lutter contre le réchauffement climatique dans son lycée ?

Quatre lycéens donnent leur avis sur le climat et les moyens d'agir. / © Aurélia Abdelbost / France 3 Centre-Val de Loire
Quatre lycéens donnent leur avis sur le climat et les moyens d'agir. / © Aurélia Abdelbost / France 3 Centre-Val de Loire

Vendredi 15 mars, alors que les jeunes se sont mobilisés dans les rues pour demander des actions concrètes contre le réchauffement climatique, des lycéens se sont aussi retrouvés pour débattre dans leur établissement. Comment agir à l'échelle de son lycée ? Reportage au lycée Pothier, à Orléans. 

Par Aurélia Abdelbost

Deux heures pour parler environnement et se demander comment agir à l'échelle de son lycée. Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education avait annoncé lundi 11 mars l'organisation de débats "dans tous les lycées" à l'occasion de la grève pour le climat, vendredi 15 mars.
 

Le destin de notre futur, c'est pas dans 30 ans, mais aujourd'hui ! Il est dans nos mains
Kenza Moumou, 17 ans


Au lycée Pothier, à Orléans, une quarantaine de personnes sont venues débattre entre 16 et 18 heures, des lycéens, des étudiants en classes préparatoires mais aussi des professeurs et membres de l'équipe administrative. Quatre lycéens nous expliquent l'enjeu selon eux : 
 

Pour l'environnement, des solutions concrètes proposées par les jeunes

Kenza Moumou, Nils Bresson, Justine Neuville et Sofian Mahbaz rejoignent ensuite la salle où a lieu le débat. Une première idée est lancée : "Récupérer les déchets organiques pour faire du compost et avoir notre propre potager". Et bien d'autres suivent, notamment à propos du tri sélectif et de la mise en place de poubelles à trois compartiments. "C'est possible, mais il faut fédérer les agents pour faire le tour des poubelles de tri", répond Mathilde Alphonse, qui s'occupe de la gestion du lycée. Elle est en charge d'expliquer ce qu'il est possible de faire car tout ou presque pose des questions logistiques ou de moyens. 

Sur Twitter, nous avons suivi le débat organisé au lycée Pothier afin de partager les moments les plus forts et les paroles des jeunes :
Mais dans certains cas, économie et écologie riment : "On peut déjà travailler sur les lumières ou penser à éteindre les ordinateurs en sortant", lance une étudiante. "Il y a des fuites au niveau des pommeaux de douche" à l'internat fait remonter une étudiante de classe préparatoire. Les jeunes sont plein d'initiatives : "Dans le lycée et dans les rues aux alentours, on pourrait organiser des clean walk, des marches pour ramasser les déchets", lance une étudiante. 

"Peut-être aussi qu'on pourrait expliquer que les stylos plumes polluent moins que les stylos billes et qu'en plus ça fait moins mal au poignet", propose une participante. Ce débat permet à l'équipe pédagogique et administrative de se rendre compte de toutes les connaissances que possèdent certains étudiants même si une lycéenne confie que certains de ses camarades ne savent toujours pas ce qu'est le réchauffement climatique. Les jeunes doivent aussi trouver leurs propres moyens de faire profiter de leurs connaissances. 
 

Sur le même sujet

Ce que j'aime dans le mandat de Maire...

Les + Lus