Orléans : début de la vaccination pour le personnel soignant qui travaille à l’hôpital ou en libéral

La campagne vaccinale démarre au CHR d’Orléans ce mercredi 6 janvier. Elle concerne les personnels qui travaillent àl’hôpital ainsi que ceux qui exercent en libéral. Seule condition : avoir plus de 50 ans.

© Pixabay

Les 5875 doses de vaccins sont arrivées ce lundi au CHR d’Orléans. Elles permettent de démarrer ce mercredi 6 janvier la vaccination pour les soignants de plus de 50 ans qu’ils travaillent à l’hôpital ou en libéral. D’autres doses de vaccins arriveront le 12 janvier, elles permettront d’assurer la deuxième injection. Les services du CHRO vont vacciner les professionnels qui travaillent à l’hôpital de la Source mais aussi ceux de l’hôpital psychiatrique de Daumezon ainsi que ceux des autres établissements de santé de Gien, Pithiviers, Montargis et Beaugency.

Un centre de vaccination Porte Madeleine à Orléans

Pour les personnel de santé qui travaillent en libéral, la vaccination a lieu au centre-ville d’Orléans Porte Madeleine. Tous les soignants volontaires pour se faire vacciner doivent être âgés de plus de 50 ans. Au préalable, ils doivent avoir pris rendez-vous en ligne. Les médecins libéraux participent à cette campagne de vaccination en assurant une présence sur les différents sites de vaccination.

Le personnel soignant va-t-il se faire vacciner ?

C'est la grande question. Il semble que les soignants soient partagés sur la question du vaccin. Le syndicat Sud Santé Sociaux nous a indiqué que : "Les soignants sont frileux à la vaccination. Ils sont comme la population française. 50 % sont pour et 50 % sont contre."

Les soignants sont dans l’expectative. Ceux qui n’ont pas encore 50 ans et qui ne sont donc pas encore concernés par la vaccination attendent de voir… S’ils travaillent dans des services directement concernés par le virus, "les services Covid", ils se feront vacciner. Pour ceux qui sont directement concernés par le virus, il est urgent d’attendre. Ils ne veulent pas "expérimenter" comme nous l'a indiqué le syndicat CGT :

Il y a ceux qu’ils veulent se faire vacciner pour diminuer la circulation de la Covid. Il y a ceux qui ne veulent pas être des cobayes expérimentaux. Et pour finir, il y a ceux qui ne feront rien face aux contradictions des médecins eux-mêmes, aux incohérences politiques du gouvernement et au manque d’information sur l’origine et l’étude du vaccin.

Cédric Montagne, secrétaire général CGT CHRO

Olivier Boyer, le directeur du CHR d’Orléans a indiqué ce matin à nos confrères de France Bleu que cette campagne de vaccination à l’hôpital a été mise en place en concertation avec les acteurs de l’hôpital, les directeurs des établissements de santé concernés, l’ordre des médecins, l’ordre des infirmiers et l’ARS (l’Agence Régionale de Santé).

A l’hôpital d’Orléans, l’épidémie connaît actuellement une progression : il y a 60 patients hospitalisés malades du coronavirus.

Vaccination des résidents des Ehpad

Les services du CHRO vont également vacciner les résidents des Ephad qui dépendent de l’hôpital. La vaccination se déroulera dans chaque établissement après avoir recueilli le consentement des personnes concernées ou de leurs représentants si elles ne peuvent exprimer leur avis. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vaccins - covid-19