• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Orléans : pédophilie dans l’église, l’Abbé Pierre de Castelet et l’ex-Evêque d’Orléans André Fort jugés ce 30 octobre

L'abbé Pierre de Castelet est poursuivi pour agressions sexuelles sur mineurs. L'ancien Evêque d'Orléans André Fort doit répondre lui de non dénonciation d'actes pédophiles. / © La République du Centre et France 3 Centre-Val de Loire
L'abbé Pierre de Castelet est poursuivi pour agressions sexuelles sur mineurs. L'ancien Evêque d'Orléans André Fort doit répondre lui de non dénonciation d'actes pédophiles. / © La République du Centre et France 3 Centre-Val de Loire

Le procès du père de Castelet d'André Fort s’ouvre ce mardi 30 octobre devant le tribunal correctionnel d’Orléans. Le père de Castelet devra répondre d’agressions sexuelles sur mineurs. André fort lui, comparait pour ne pas avoir dénoncé ces actes pédophiles.
 

Par Amélie Rigodanzo

C’est l’épilogue d’une affaire qui secoue le diocèse d’Orléans depuis 2011. L’Abbé Pierre de Castelet, ancien prêtre de Lorris dans le Loiret, comparait devant le tribunal correctionnel pour agressions sexuelles sur mineurs.

Les faits se seraient déroulés en juillet 1993 à Arthez-d'Asson dans les Pyrénées Atlantiques. Le prêtre qui officiait en tant qu'aumônier aurait abusé de plusieurs enfants lors d'un camps d'été du mouvement eucharistique des jeunes (MEJ).

Des attouchements sur des adolescents de 11 à 13 ans qui auraient eu lieu au cours de fausses visites médicales organisées par l’abbé.
 

L’ancien évêque d’Orléans Andre Fort mis en examen pour non dénonciation d’actes pédophiles en 2017


Les actes sont dénoncés 17 ans plus tard par Olivier Savignac, 37 ans aujourd’hui, l’une des victimes présumées du père de Castelet.

En 2010, il envoie une lettre à André Fort, Evêque d’Orléans de 2002 à 2010, pour lui rapporter les agissements du prêtre. Un document que l’ancien évêque ne transmettra jamais à la justice.

Pierre de Castelet continue alors d’exercer dans son diocèse mais aussi auprès d’enfants dans des camps scouts. Il faut attendre 2011 pour que l’actuel Evêque, Mgr Jacques Blaquart, saisisse le procureur de la république.

Ce 30 octobre, André Fort, 83 ans, comparait donc pour ne pas avoir dénoncé ces actes pédophiles. Il encourt 3 ans de réclusion.
L’abbé Pierre de Castelet risque lui 10 ans de prison.

Trois des victimes présumées se portent partie civile dans ce procès. 

Un seul Évêque mis en examen pour non dénonciation d'actes pédophiles avant André Fort


André Fort est le 2nd évêque mis en examen pour non dénonciation d’actes pédophiles depuis Mgr Pierre Pican, évêque émérite de Bayeux.

En 2001, il avait été condamné à trois mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé des actes pédophiles commis par un prêtre de son diocèse, l’abbé Réné Bissey. Ce dernier avait été condamné à 18 ans de réclusion en octobre 2000.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus