Portrait : Nabil Attar, de Damas à Orléans

Notre journaliste, Corinne Bian Rosa, nous emmène auprès de ce réfugié syrien, qui a ouvert son propre restaurant à Orléans. 

Nabil Attar a dû fuir la Syrie. Il veut aujourd'hui se reconvertir à Orléans.
Nabil Attar a dû fuir la Syrie. Il veut aujourd'hui se reconvertir à Orléans. © Corinne Bianrosa - FR3 Centre-Val-de-Loire
"Je suis parti de Damas en août 2015, jusqu’à Beyrouth, raconte Nabil Attar, avec un léger accent. Je suis resté là deux mois et après j’ai décidé qu’il fallait rejoindre ma famille. J'ai pas eu la chance de renouveler mon visa. J'ai décidé de suivre le passage le plus dur : de Beryouth à la Turquie, de la Turquie à la Grèce."

Plusieurs milliers de réfugiés arrivent chaque année dans notre région. Pour la plupart d'entre eux, le chemin est difficile, mais quelques uns parviennent à trouver leur place. C'est le cas de Nabil Attar et sa famille, arrivés de Syrie à Orléans  il y a un peu plus de deux ans.

Notre journaliste Corinne Bian Rosa a suivi cet ancien cadre bancaire qui a ouvert un restaurant. Découvrez notre magazine consacré à son histoire. 
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sorties et loisirs immigration société