Subvention pour l'achat d'un vélo électrique pour les plus modestes par Orléans Métropole, un flop?

L'Etat offre une prime de 200 € pour l'achat d'un vélo électrique. Une offre qui se termine le 31 janvier 2018. Orléans Métropole, elle, a décidé d'offrir 300 € de prime aux revenus les plus modestes. Une offre inadaptée qui peine à trouver sa cible selon les professionnels. / © FM - F3CVDL
L'Etat offre une prime de 200 € pour l'achat d'un vélo électrique. Une offre qui se termine le 31 janvier 2018. Orléans Métropole, elle, a décidé d'offrir 300 € de prime aux revenus les plus modestes. Une offre inadaptée qui peine à trouver sa cible selon les professionnels. / © FM - F3CVDL

Les vélos à assistance électrique ont de plus en plus la cote, les ventes explosent... Mais il devient difficile de s'en procurer, car la demande est plus forte que l'offre. A Orléans, la métropole vient de mettre en place une subvention de 300 euros pour l'achat d'un vélo électrique. 

Par FM, RB

C’est le produit tendance du moment : le vélo électrique ! La demande ne cesse de progresser. A tel point que dans ce magasin orléanais, il faut attendre plusieurs mois avant d’obtenir le modèle convoité.

Xavier Nicolas, Responsable d'un magasin de cycles :

Aujourd’hui si vous voulez un vélo avec une motorisation Bosch et une batterie 400 watts heures c'est notre modèle le plus venu, on peut avoir jusqu’à 6 voire 9 mois de délai. 


Jusqu’à 9 mois d’attente pour un vélo à 2000 €, un véritable engouement amplifié par la fin prochaine de la prime de 200 € proposé par l’Etat. Une prime qui disparaîtra le 31 janvier 2018.


La prime d'Orléans Métropole inadaptée selon les professionnels


Selon Xavier Nicolas, "la prime de l’Etat a été le précurseur. Dès le mois de février, le fait que la prime soit supprimer génère de nouveau un engouement car le gens se précipitent en se disant ah ce serait bien qu’on en profite !

En revanche, la prime d’Orléans métropole c’est un flop complet !  Le niveau d’exigence par rapport au montage du dossier est beaucoup trop élevé, et pas du tout en adéquation avec la cible ».

La métropole d’Orléans a effet décidé de proposer une prime de 300 € non cumulable avec celle de l’Etat pour l'achat d'un vélo électrique. Cette prime s’adresse aux revenus les plus modestes. Problème : cette catégorie serait plus difficilement intéressée par l’achat d’un vélo, dont le coût moyen s’élève à 1000 €.

Nicolas Bonneau, Vice-président délégué à la Politique cyclable Orléans Métropole :

Y a bien sûr des gens qui cherchent et qui sont dans la passion des vélos très chers, mais vous pouvez avoir des vélos moins chers. On va dire 1400 ou 1500 € voir moins, vous en avez. Et pour des gens qui veuleent investir oui c’est une aide conséquente. 

Alors cette prime va-t-elle séduire ? Pour l’heure la métropole n’a pas pu évaluer le nombre de demande.

 

Sur le même sujet

Les + Lus