Suspecté de viols en série dans l’agglomération d’Orléans

Le fronton de la mairie d'Orléans / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Le fronton de la mairie d'Orléans / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Samedi 29 février 2020, un homme a été déferré au parquet d'Orléans pour des faits de viol sur mineure de 15 ans. Le Parquet a ouvert une information judiciaire.

 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Mis en examen 

Les faits reprochés se sont produits le 11 novembre 2019 à Fleury-les-Aubray. Une jeune fille de 14 ans dort chez une amie et rentre chez elle à 7h du matin. Un individu la suit, l'attrape et la conduit dans un lieu désaffecté, où il la viole derrière des bosquets, après l'avoir menacée d'un couteau.

L'homme est également soupçonné d'une autre agression sexuelle datant de janvier 2020. Une jeune femme de 25 ans sortie d'une salle de sport à  Fleury-les-Aubray également, vers 21h, rentre à pied chez elle, est suivie par un individu et plaquée contre un mur. L'individu en question lui aurait alors mis une main au niveau du sexe, elle aurait hurlé, ce qui aurait causé sa fuite.

Pour ces deux faits, le suspect a été mis en examen hier par le juge d'instruction. Le juge des libertés et de la détention a été saisi, et l'a placé en détention provisoire.

Des faits antérieurs 

Cet individu avait déjà été présenté au Parquet la semaine dernière après avoir été interpellé suite a un viol commis la même semaine sur une sexagénaire à Saran, ainsi que pour une tentative d'agression sexuelle sur une autre femme.

Il avait alors été mis en examen, mais contrairement aux réquisitions du Parquet qui avait demandé son placement en détention provisoire, le juge des libertés l'avait placé sous contrôle judiciaire.

Suite à cette affaire, des rapprochements ont été faits par la police, qui ont permis de l 'impliquer dans le viol de la jeune fille de 14 ans et de l'agression sexuelle commis antérieurement.

Samedi 29 février, il a été placé en détention provisoire pour ces faits antérieurs.

Agé de 35 ans, l'homme inculpé a un casier judiciaire vierge et exerce la profession d'agent commercial. A ce stade, il nie les faits qui lui sont reprochés et est présumé innocent. Devant les policiers et le juge d'instruction, il a fait valoir son droit au silence.

Sur le même sujet

Les + Lus