Fabriquer son masque à la maison : une fausse bonne idée, on vous explique pourquoi

Face à la pénurie de masques chirurgicaux, les initiatives comme celle des Couturières du cœur à Nice se multiplient pour fabriquer des masques textiles. Sont-ils vraiment efficaces et nécessaires pour se protéger du coronavirus ? L'infectiologue au CHR d'Orléans rétablit quelques vérités. 
Les masques faits maison protègent mieux que rien mais ne sont pas reconnus efficaces pour se protéger du Covid-19.
Les masques faits maison protègent mieux que rien mais ne sont pas reconnus efficaces pour se protéger du Covid-19. © Maxppp-Aurélie Lagain-Radio France
Alors qu'une pénurie de masques de protection touche la France, des modèles et tuto vidéo circulent sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, les membres du groupe "Les couturières du cœur" en ont fabriqué des milliers. Mais l'ARS ne valide pas l'efficacité de ces masques "faits maison".

Le Dr Thierry Prazuck, chef du service des maladies infectieuses au CHR d'Orléans répond à toute les questions que vous vous posez sur l'utilisation des masques face à la pandémie mondiale de coronavirus. 

 
Dr Thierry Prazuck, chef du service des maladies infectieuses au CH d'Orléans
Dr Thierry Prazuck, chef du service des maladies infectieuses au CH d'Orléans © France Télévisions
 

Se protéger avec son écharpe est-il efficace ? 

Dr Thierry Prazuck. C'est mieux que rien. Mais si vous éternuez alors que vous êtes malades, les fibres de tissu de l'écharpe sont trop larges pour ne pas laisser passer le virus.
 

Fabriquer son propre masque en coton nous protège-t-il du coronavirus Covid-19 ? 

Dr Thierry Prazuck. Les fibres du coton sont plus fines que celles de la laine d'une écharpe mais cela ne remplace pas un masque chirurgical en cellulose. Il protège toujours des projections. 
   

Est-il utile de se protéger dans la rue avec un masque chirurgical ?

Dr Thierry Prazuck. La meilleure protection reste la distance sociale. Le masque chirurgical limite les possibilités de contamination mais le virus se transmet aussi par les surfaces inertes comme le mobilier urbain. Donc il faut rester à au moins un mètre des autres et ne pas toucher le mobilier urbain. Sinon il faut se laver les mains ou se désinfecter avec du gel hydroalcoolique. Et si on éternue c'est dans son coude.
 
Masques chirurgicaux
Masques chirurgicaux © Marie Millet-CPTS 41
 

Faudrait-il des masques chirurgicaux pour tout le monde? 

Dr Thierry Prazuck. Le problème du masque chirurgical c'est qu'il ne sert qu'à éviter que les personnes malades contaminent les autres. Ce n'est pas fait pour les personnes indemnes sauf pour le personnel soignant.


Faut-il des masques de haute protection FFP2 pour tous les soignants et les personnes exposées ? 

Dr Thierry Prazuck. Non. Même dans les unités COVID de l'hôpital, les masques FFP2 sont réservés aux personnels soignants qui pratiquent des soins invasifs. Les infirmières et aide-soignantes ont des masques chirurgicaux et c'est largement suffisant.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société