• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loiret : l’hôpital de Pithiviers en grève illimitée à partir de 20 h ce vendredi 10 mai

© Pixabay
© Pixabay

Les personnels de l'hôpital de Pithiviers entament une grève illimitée ce vendredi dès 20 heures pour protester contre leurs conditions de travail : les sous-effectifs récurrents et le mal-être des personnels.

Par Isabelle Racine

Les motifs de grogne sont nombreux, on peut même dire que la liste est longue : les syndicats dénoncent tout d’abord le manque d’effectifs, un problème récurrent qui engendre épuisement et détresse des personnels. Le manque de reconnaissance des personnels est aussi pointé du doigt par les syndicats ainsi que les pressions exercées sur les salariés. Suppressions de postes, départs à la retraite non remplacés, manque de médecins, manque d’encadrement dans les services, précarité des agents en CDD sont aussi des points très problématiques selon l’intersyndicale CGT, UNSA et SUD Santé.
A cela s’ajoute, le non-respect des congés d’été, actuellement (selon les syndicats) certains agents ne savent pas encore s’ils auront leurs congés d’été.

Grève illimitée

L’intersyndicale a appelé à un mouvement de grève illimité qui débute ce vendredi à partir de 20 heures. Une grève devenue obligatoire pour les syndicats car, selon eux, la direction écoute les revendications mais ne les entend pas réellement. 
L’hôpital emploi près de 400 personnes. Son déficit se monte à 4 millions d’euros. Comme pour tous les établissement publics ou privés, les ressources de l'hôpital sont calculées à partir d'une mesure de l'activité produite (c'est la tarification "T2A", elle constitue le mode unique de financement pour les activités de médecine, chirurgie et obstétrique). 

Un rassemblement à l’hôpital lundi à 13h

Ce lundi, à partir de 13 heures, les syndicats appellent tous les agents à un rassemblement dans la cour de l’hôpital. Pourquoi ce lundi ? Tout simplement parce que ce jour-là commence la certification. C’est une procédure d’évaluation qui va durer quatre jours : les établissements de santé publics et privés sont évalués par des professionnels mandatés par la Haute Autorité de Santé (HAS). Cette évaluation permet de classer les hôpitaux tous les quatre ans.
Les syndicats souhaitent montrer, avec ce rassemblement, les conditions de travail des personnels aux professionnels venus visiter l’hôpital.

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus