• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Portrait de Nicolas Mecheriki, artiste-peintre du Loiret

© Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire
© Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire

Portrait, nature mort ou paysage... la palette de l'artiste-peintre Nicolas Mecheriki est étendue : il maîtrise la technique, le travail de la lumière et des couleurs. Il vit et travaille dans le Loiret, à Lion-en-Sullias.

Par Isabelle Racine

Nicolas Mecheriki a passé sa vie à peindre... et cela fait plus de 40 ans que cela dure. Il a 17 ans quand son père, peintre lui-même, lui donne ses premiers cours. Il lui explique les rudiments, les bases : la couleur, la lumière, les volumes et les perspectives.

"Mon père a été un professeur très exigeant... sans concession. Il m'a ouvert les yeux sur la peinture, sur les peintures. Il m'a emmené dans les musées". Nicolas Mecheriki

De cet héritage paternel, l'artiste a gardé le goût du travail. Il a continué à apprendre, sur chaque toile.
 
Nicolas Mecheriki peint l'incendie à Notre-Dame de Paris
Nicolas Mecheriki peint l'incendie à Notre-Dame de Paris - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine
 

Des paysages

L'artiste peint le monde qui l'entoure. Il vit non loin des bords de Loire, à quelques kilomètres de la centrale de Dampierre-en-Burly et un peu à l'écart du village de Lion-en-Sullias. Les paysages qui l'entourent l'ont souvent l'inspiré.

Peinture de Nicolas Mecheriki


Nature morte

Le sujet est classique mais combien précis et difficile : Nicolas Mecheriki a peint beaucoup de natures mortes. Il faut rendre la couleur, les proportions, la lumière et donner vie à ces fruits, ces légumes ou ces fleurs... pour qu'ils soient réels.

 

Peinture de Nicolas Mecheriki


Portrait

Les gens inspirent aussi l'artiste : il a peint des portraits et des nus, notamment des femmes. Nicolas Mecheriki aime tirer le portrait de ceux qui dégagent quelque chose d'intéressant, de différent aussi et a fait sien ce dicton : "Il y a des gens qu'on ne peut pas voir en peinture".

En 2018, il a rencontré le moine-boudhiste Matthieu Ricard. Celui-ci s'est prêté au jeu du portrait. Il a pris la pose pendant trois jours. Puis Nicolas Mecheriki a fait des photos et de retour dans son atelier, il a continué le portrait. Le résultat est saisissant de réalisme.
 

 

Peinture de Nicolas Mecheriki


Notre-Dame de Paris

L'actualité inspire aussi Nicolas Mecheriki. Depuis quelques jours, il travaille sur un nouveau sujet : Notre-Dame de Paris, le jour de l'incendie. Comme tous, il a vu les images diffusées en boucle à la télévision. Il a été ému par les flammes ravageant l'édifice. Indépendamment de la tristesse et de l'émotion ressenties, pour lui, c'est un sujet à peindre car il est, picturalement, très intéressant par la lumière irréelle provoquée par les flammes et l'ambiance générale. Il s'est basé sur une photographie prise par un reporter à qui il a demandé s'il pouvait s'en inspirer pour réaliser sa toile. 

 
Incendie de Notre-Dame de Paris - Nicolas Mecheriki / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire
Incendie de Notre-Dame de Paris - Nicolas Mecheriki / © Isabelle Racine - France 3 Centre-Val de Loire

La toile n'est pas encore terminée. Il nous expliqué pourquoi il a eu envie de peindre la cathédrale de Notre-Dame, pourquoi il était important pour lui de retracer, à  sa façon, la tragédie de l'incendie.
 
Interview de Nicolas Mecheriki
Nicolas Mecheriki nous raconte pourquoi il fait une peinture de l'incendie à Notre-Dame de Paris.  - France 3 Centre-Val de Loire - Isabelle Racine

En 2016, Rebecca Benbourek et Isabelle Racine ont rencontré l'artiste lors d'une exposition au Château de Cuissy, une ancienne seigneurie du XVIème siècle. Regardez leur reportage :
 
Reportage sur Nicolas Mecheriki lors d'une exposition de l'artiste en 2016


Nicolas Mecheriki exposera des toiles lors du salon des Artistes Orléanais du 11 au 26 mai 2019 à la Collégiale St-Pierre-le-Puellier à Orléans.
 

 

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus