Récolte de cheveux pour dépolluer l'Île Maurice : des salons de coiffure de la région engagés dans l'opération

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christine Launay
Ci dessous (à droite) un boudin-buvard rempli de cheveux, utilisé pour endiguer la marée noire sur l'Île Maurice
Ci dessous (à droite) un boudin-buvard rempli de cheveux, utilisé pour endiguer la marée noire sur l'Île Maurice © F3 et AFP

L'aide s'organise dans la région pour contrer la marée noire qui touche l'Île Maurice. Dans le Loiret, des kilos de cheveux sont récoltés pour filtrer les hydrocarbures et dépolluer la mer. Une initiative écolo qui revient à l’association des "Coiffeurs justes", 

 

Un kilo de cheveux absorbe en moyenne 8 litres d'hydrocarbures. Placé dans des collants, le cheveu agit comme un filtre naturel. Cette innovation, nous la devons à l'association des "coiffeurs justes". En région Centre-Val de Loire, 155 salons ont adhéré à la structure. 


Comment ça marche ? 

Au moment de la coupe, les cheveux sont récoltés dans des sacs en papier. "Dans un sac, il y a environ deux kilos de cheveux, ça correspond à 200 coupes"  explique Margaux Lefrere qui tient un salon à Saint-Jean-de-la Ruelle dans le Loiret.  

Cette récolte est ensuite placée dans des collants pour former des boudins buvards. C'est avec ces précieuses éponges que les Mauriciens tentent d'endiguer la marée noire qui se déverse depuis plusieurs semaines dans les eaux bleues de leur lagon. La catastrophe a créée un véritable élan de solidarité chez les coiffeurs, "À Clermont-Ferrand, dans le Puy-de-Dôme, une start-up a dû ouvrir 17 entrepôts en 24 heures pour pouvoir accueillir les milliers de dons des coiffeurs. À Béziers aussi, dans l'Hérault, les sacs s'entassent."  rapporte Francetvinfo.

Vingt tonnes de cheveux récoltées par l'association Coiffeurs justes doivent prochainement être envoyés à l'île Maurice. Si l'association environnementale obtient l'autorisation des autorités mauriciennes. Le boudin buvard n'a pas été jugé conforme. Son déploiement à grande échelle n'est pas souhaité pour l'instant. "Plusieurs experts sont en discussion avec les autorités politiques de l'île pour tenter de faire valider cette technique, afin d' assurer que son utilisation est réellement efficace, et qu'elle ne fera courir aucun risque sanitaire aux espèces marines" rapporte le magazine Sciences et Avenir
 




 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.