Saint-Jean-de-Braye : découvrez le Food Friday, une initiative qui invite les plus démunis aux restaurants

Suivez l'idée ! Mohamed Ouatman, le gérant du restaurant Poul & Braisé a encore frappé avec une nouvelle initiative solidaire : le Food friday. Le principe ? Inviter les personnes en difficulté dans son restaurant tous les derniers vendredis du mois.

Préparation des repas pour le Food Friday.
Préparation des repas pour le Food Friday. © Centre-Val de Loire

Ce matin d’hiver, Poul & Braisé, le restaurant de Mohamed Ouatman, fourmille d’agitation. Pourtant, les portes de l’établissement sont fermées. Mais aujourd’hui, c’est le Food Friday, et plus d’une trentaine de bénévoles de tous horizons sont venus prêter main forte pour la fabrication et la distribution des plats aux plus démunis.

Mohamed Ouatman, gérant de Poul & Braisé, nous explique le concept du Food Friday :

Parmi eux, des membres d’associations de l’orléanais, comme Teranga, une structure qui aide les réfugiés et les migrants :

« J’ai repéré l’appel à solidarité pour récolter des aliments de Mohamed sur les réseaux sociaux, indique Kadejat Dahou, présidente de l’association Teranga. Je le connaissais grâce au frigo solidaire, mais quand j’ai vu sa nouvelle initiative, je me suis dit qu’il y avait des valeurs communes entre le Food Friday et mon association. C’est pour ça que certains bénévoles de Teranga sont là aujourd’hui ».

Un peu plus loin, les fourneaux soufflent leur chaleur pour faire mijoter la paëlla du jour. À la manœuvre se trouvent Zahia et Naziha : « J’ai repéré l’initiative sur les réseaux sociaux et j’ai décidé de venir donner un coup de main », explique Naziha, tout en précisant : « Je suis traiteur, donc j’ai l’habitude de cuisiner pour beaucoup ».

Elle remue le riz coloré par le curry et ajoute : «  Ce qui m’a plu dans cette action, c’est que c’est pour des personnes dans le besoin et puis, surtout le fait que Mohamed ait la démarche d’inviter des personnes au restaurant, qu’elles soient servies à table alors que si ça se trouve ces personnes-là ne sont jamais venues au restaurant. Cette idée était très séduisante et je suis contente d’être là ».

« Et puis, c’est normal d’aider les autres »

Naziha

Le Saviez-vous ?

La crise sanitaire a fait basculer dans la pauvreté un million de Français, venant s’ajouter aux 9,3 millions de Français vivant déjà en dessous du seuil de pauvreté. Ainsi, le nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire a bondi d’environ 30 %.

CARTE INTERACTIVE. Suivez d'autres idées : 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société