• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Sécheresse : le brame du Cerf à suivre à pied ou à vélo

Brame du Cerf, parc naturel de Boutissaint, en Bourgogne, France. (Archives 27/09/2017) / © Jérémie FULLERINGER - Max PPP
Brame du Cerf, parc naturel de Boutissaint, en Bourgogne, France. (Archives 27/09/2017) / © Jérémie FULLERINGER - Max PPP

Les routes forestières restent interdites à la circulation automobile dans le Loiret en raison des risques d'incendie. Pour suivre le brame du cerf, l'Office National des Forêts (ONF) préconise à ses inconditionnels la mobilité douce. A vélo ou à pied. 

Par Ch.Launay

Les routes du massif forestier d'Orléans vont rester interdites à la circulation jusqu'à ce que la pluie tombe sufffisamment, afin d'écarter le risque d'incendie. "Un simple pot d'échappement chaud ou une étincelle à la suite d'une projection sur une pierre peuvent suffire à provoquer un départ de feu" rappelle l'ONF

Si les cueilleurs de champignons font plutôt grise mine, la sécheresse persistante ne devrait pas repousser les amateurs de brame du cerf dont les ébats sont susceptibles de débuter le week end prochain.

Chaque automne, des dizaines de personnes arrivent à la tombée de la nuit en forêt Orléans, attendant l'heure propice pour entendre au loin le cri - bestial et saisissant du cervidé. Cette année, il leur faudra rallier les chemins à pied ou à vélo. Une belle et longue balade en perspective, propice à un petit exercice de survivalisme... ?

Car il ne sera pas question de faire un feu, ni de jeter son mégot de cigarettes. Et ces interdictions sont pérennes, l'homme étant à l'origine dans 9 cas sur 10 du départ des feux. 

Il y en a 5 000 chaque année.  
 
© ONF
© ONF

 

Sur le même sujet

Manifestation des défenseurs de la cause animale à la Fête de la Sange de Sully-sur-Loire (Loiret)

Les + Lus