Vintage : la nouvelle jeunesse des grands-mères automobiles, une affaire qui roule grâce au stock de pièces détachées

Des heures de travail à façon pour retrouver la voiture d'antan / © F3CVDL NL
Des heures de travail à façon pour retrouver la voiture d'antan / © F3CVDL NL

Le "Vintage Garage" à Saint Pryvé Saint Mesmin (45) réussi le pari économique d'assurer son activité uniquement dans la rénovation de véhicules anciens. Un incroyable stock de piéces détachées assure sa fortune et sa réputation.

Par Nathanael Lemaire

Installé en 2003 à Olivet (45) puis à Saint-Pryvé-Saint-Mesmin depuis 2013, le Garage Vintage emploie aujourd'hui 6 salariés et des apprentis avec un chiffre d'affaire d'1,7 millions d'euros.
 
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL
Dans ses 3 000 mètres carré de bâtiments, prés de 80 véhicules, plus ou moins délabrés, attendent une seconde jeunesse.
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL

 Ici, tous les mécaniciens doivent être autonomes pour refaire à façon n'importe quelle partie d'une vieille automobile. Un savoir-faire toutes marques et toutes époques qui est la première richesse du garage Vintage.
 
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL
Au sous-sol, prés d'un siècle de mécanique et d'histoire automobile sont entreposés et assurent le stock de pièces détachées. C'est dans cette caverne d'alibaba de la ferraille que réside le deuxième trésor de l'entreprise. Ces parfois depuis l'étranger, après des voyages dédiés à la mécanique, que les pièces mécaniques arrivent par conteneur entier dans l'établissement.
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL

Redonner forme et vie à de vieilles automobiles demande un temps infini et la pièce rare pour remplacer. Un domaine hors du temps, où la passion est reine et les tarifs sans aucune mesure. Il est fréquent que 500 à 1000 heures de main d'œuvre aboutissent à multiplier par 4 ou 5 le prix de la voiture. 
© F3CVDL NL
© F3CVDL NL


Reportage en vidéo avec l'interview du gérant, Gilles Ceron

 
Le site du Garage Vintage 

Sur le même sujet

Les + Lus